23/09/2018 18:15
>>Plus de 3.800 familles libyennes fuient les violences à Tripoli
>>L'ONU condamne les nouvelles violences à Tripoli

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exprimé sa préoccupation concernant la violation continue de l'accord de cessez-le-feu parrainé par l'ONU à Tripoli, capitale libyenne. "Le secrétaire général est alarmé par le nombre croissant de violations de l'accord de cessez-le-feu signé par les groupes armés à Tripoli (...) sous les auspices de son représentant spécial Ghassan Salamé", a indiqué le porte-parole du chef de l'ONU, Stéphane Dujarric. M. Guterres a appelé les parties belligérantes à "respecter le cessez-le-feu et s'abstenir de toute action qui augmenterait les souffrances de la population civile", a ajouté le porte-parole. Le secrétaire général a également averti que les violateurs du droit humanitaire international et du droit international relatif aux droits de l'homme "doivent être tenus responsables". Plus tôt dans la journée, le ministère libyen de la Santé a annoncé que de violents combats dans le Sud de Tripoli avaient fait vendredi 10 morts et 59 blessés, dont des civils. Le bilan des violences s'est alourdi à 106 morts depuis le début des combats le 26 août. De violents affrontements se poursuivent depuis dans le sud de Tripoli entre les forces alliées du gouvernement soutenu par l'ONU et la milice de la "7e brigade" de la ville de Tarhounah, à quelque 80 km au sud-est de Tripoli.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang