24/06/2019 16:49
Les générations plus âgées ne "réagissent pas de manière adéquate" à l'urgence climatique, alors que les jeunes "relèvent le défi" et prennent les devants pour ralentir les effets destructeurs du réchauffement planétaire, a déclaré dimanche 23 juin le chef de l'ONU, Antonio Guterres.
>>Bruxelles: 8.000 personnes marchent pour le climat
>>Timide début de mobilisation des jeunes pour le climat à Paris

Des enfants participant à la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Bonn (COP 23), en Allemagne. Photo: ONU/CVN

Le chef de l'ONU, Antonio Guterres, s'exprimait en clôture de la Conférence mondiale des ministres responsables de la jeunesse et du Forum de la jeunesse Lisbonne+21, organisés à Lisbonne, au Portugal.

Le sommet a eu lieu 21 ans après l'adoption de la Déclaration de Lisbonne sur les politiques et programmes pour la jeunesse et a offert aux gouvernements un lieu de discussion sur les progrès réalisés avec les jeunes, ainsi que sur l'introduction de nouvelles approches visant à renforcer l'autonomisation des jeunes dans le domaine politique.

S'appuyant sur un argument qu'il avance depuis quelques mois maintenant face à la menace existentielle posée par le changement climatique, le secrétaire général de l'ONU a déclaré qu'il n'était pas suffisant d'écouter les jeunes et de leur accorder une place dans les discussions sur la question.

"Nous devons nous asseoir à votre table", a-t-il dit à l'adresse des jeunes participants à cette conférence. Mentionnant les actions de jeunes leaders comme la Suédoise Greta Thunberg, M. Guterres a déclaré que les étudiants ont mieux compris cette urgence climatique que les leaders mondiaux.

"Ils savent que la fenêtre d'opportunité se ferme. Ils sont déterminés à vaincre cette menace". Le chef de l'ONU a déclaré que les gouvernements écoutaient et que "les entreprises commençaient à se rendre compte qu'une grande empreinte carbone est mauvaise pour leur image, et même pour leurs bénéfices".

Ce n'est que le début, a-t-il ajouté, soulignant l'importance de l'énergie et de l'engagement des jeunes.

"Nous devons créer un environnement favorable pour les jeunes, où ils ne sont pas vus comme des sujets à protéger, mais comme des citoyens avec des droits égaux, des voix égales et une influence égale, des membres à part entière de nos sociétés et de puissants agents de changement", a-t-il ajouté. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Seize journalistes francophones à l’atelier de formation au reportage

Rendez-vous au Festival des fleurs de Dà Lat en décembre Le 8e Festival floral de Dà Lat se déroulera du 20 au 24 décembre dans les villes de Dà Lat, Bao Lôc et d’autres districts de la province de Lâm Dông, sur les hauts plateaux du Centre.