19/02/2020 18:55

>>Syrie : un demi-million de déplacés en deux mois par les violences
>>Syrie : 9 personnes tuées dans des frappes aériennes dans la province d'Idleb
>>L’ONU s’inquiète de la situation humanitaire en Syrie

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres est alarmé par la rapide détérioration de la situation humanitaire dans le Nord-Ouest de la Syrie ainsi que par les souffrances tragiques des civils, a déclaré mardi 18 février son porte-parole. L'offensive en cours dans le Nord-Ouest de la Syrie a déplacé quelque 900.000 civils depuis le 1er décembre, souvent à plusieurs reprises pour certaines personnes. Des centaines ont été tués au cours de la même période, a affirmé dans un communiqué le porte-parole de M. Guterres, Stéphane Dujarric. De jeunes enfants meurent de froid. Les hostilités approchent maintenant des zones densément peuplées. Les gens se déplacent sous des températures glaciales à la recherche de la sécurité, ce qui est devenu de plus en plus difficile, selon le communiqué. Le secrétaire général appelle à un cessez-le-feu immédiat et au respect du droit humanitaire international, a poursuivi le texte. Il n'y a pas de solution militaire. La seule voie vers la stabilité est une solution politique crédible et inclusive facilitée par les Nations unies, a-t-il affirmé. Plus tôt dans la même journée, le porte-parole adjoint de M. Guterres Farhan Haq a rappelé que les attaques aériennes et les pilonnages incessants continuent de faire payer un lourd tribut à la population civile d'Idleb et dans les zones environnantes. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.