21/08/2017 11:52
>>Crash d'EgyptAir: un "feu" mentionné sur un enregistreur de vol 
>>EgyptAir : une boîte noire confirme la présence de fumée à bord

Le président de l'Organisation internationale de l'aviation civile (OIAC), Olumuyiwa Benard Aliu, a fait l'éloge des procédures de sécurité prises dans les aéroports égyptiens en conformité avec les standards internationaux. Lors d'une réunion avec le Premier ministre égyptien Chérif Ismaïl, M. Aliu a salué le rôle joué par les autorités égyptiennes dans le domaine de la formation technique, a rapporté dimanche 20 août l'agence de presse officielle MENA. Au cours de cet entretien, M. Ismaïl a souligné que son pays était tout à fait disposé à apporter son expertise dans le domaine de l'aviation civile via ses centres de formation de pointe. M. Aliu est arrivé dimanche au Caire pour une réunion régionale de trois jours à Charm el-heikh, une station balnéaire sur la mer Rouge, qui s'ouvrira mardi 22 août. Elle a pour le thème "Plan de sécurité mondial de l'aviation (GASeP) : une feuille de route pour renforcer la sécurité aérienne en Afrique et au Moyen-Orient". En octobre 2015, un avion de ligne russe s'est écrasé dans le désert égyptien du Sinaï, faisant plus de 200 morts, des Russes pour la plupart. En mai dernier, un appareil d'EgyptAir s'est écrasé, tuant les 66 personnes se trouvant à bord. Ces inquiétudes sur la sécurité ont poussé de nombreux pays étrangers, dont la Russie et le Royaume-Uni, à interdire à leurs ressortissants de se rendre en Égypte, portant un coup dur à l'économie du pays où le tourisme représente une source majeure de revenus et de devises avec quelque 4 millions de personnes travaillant dans le secteur.
 
Xinhua/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville