17/11/2014 11:33
Le chapeau de Napoléon s'est envolé : plus d'1,8 million d'euros, c'est ce qu'a déboursé un industriel sud-coréen dimanche 16 novembre pour l'un des dix-neuf bicornes authentifiés de l'Empereur, lors d'une vente aux enchères près de Paris.


M. Lee T.K., président du groupe agro-alimentaire Harim, a payé 1,884 million d'euros avec les frais pour ce chapeau "de forme traditionnelle, en feutre dit en castor noir", porté par l'un des personnages historiques français les plus connus dans le monde, a-t-on appris auprès de l'étude Osenat.

Un chapeau de Napoléon acheté 1.884.000 euros aux enchères à Fontainebleau près de Paris, le 16 novembre. Photo : AFP/VNA/CVN


"Je suis venu pour mon chef, le patron de l'entreprise. Il voulait l'acheter car on a un nouveau bâtiment et ce chapeau a du sens là-bas, pour la nouvelle génération. Nous voulons montrer ce chapeau pour faire venir les gens... Et parce que les employés de notre entreprise sont pareils (à Napoléon), nous sommes des pionniers en Corée", a déclaré l'enchérisseur, qui a requis l'anonymat.

Estimé entre 300.000 et 400.000 euros, le chapeau a appartenu à Joseph Giraud, vétérinaire de la Maison de l'empereur. Il faisait partie des 1.000 pièces réunies en son temps par Louis II de Monaco (1870-1949), arrière-grand-père du prince Albert qui a décidé de les disperser.

La vente était attendue fébrilement tant en France qu'à l'étranger par les nombreux passionnés de l'ancien empereur.

En quinze ans de règne, Napoléon a usé environ 120 chapeaux, presque tous fabriqués par la maison Poupard à Paris, selon l'expert de la vente, Jean-Claude Dey.

Autre objet personnel du souverain, un foulard en madras rouge (estimé 6.000 à 8.000 euros) qu'il portait sur le sommet du crâne à Ste-Hélène, comme en témoigne un tableau d'époque, a été vendu 32.200 euros.

Un buste monumental de l'atelier du sculpteur Canova a été vendu 700.000 euros et un célèbre portrait par Paul Delaroche 460.000 euros. Une rare assiette du service dit "des quartiers généraux" a été acquise pour 528.000 euros et un berceau, offert par Napoléon à sa fille adoptive Stéphanie de Beauharnais, est parti à 267.600 euros.

AFP/VNA/CVN





Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.