22/11/2020 20:33
Les ethnies Tày et Nùng vivent essentiellement dans le Nord du Vietnam. Dans les années 80-90 du siècle dernier, 50.000 d’entre eux sont partis tenter leur chance sur les hauts plateaux du Centre, sans pour autant renoncer à leur tradition musicale, c’est à dire le chant then.
>>Le chant ca trù
>>Le cai luong à l'honneur sur Google Doodle

Un club de chant then et de đàn tinh des hauts plateaux du Centre.
Photo : VOV/CVN

Le then, en dialecte Tày, Nùng et Thái, signifie le Ciel. Le chant then est toujours accompagné au đàn tính (une sorte de cithare à 2 ou 3 cordes). Le club de chant then et de đàn tinh des hauts plateaux du Centre a vu le jour en 2013 avec 13 membres. Du haut de ses 76 ans, Hoàng Van Thành, un Nùng originaire de Cao Bang, fait partie des nouveaux admis. Il n’y a fait son entrée qu’en 2017, lorsqu’il s’est décidé à apprendre à chanter.

"Ce serait quand même inadmissible qu’un vieux Nùng comme moi ne sache pas chanter le then et jouer du tinh. Aussi me suis-je mis à apprendre, et je peux jouer assez correctement maintenant, au bout de 2-3 ans", dit-il. "Mais ce qui me passionne le plus, c’est d’écrire de nouvelles paroles sur des airs anciens. J’ai ainsi écrit 5 ou 6 chansons de qualité sur l’attachement entre les gens du Viêt Bac et du Tây Nguyên, ma région natale et ma terre d’adoption, en temps de guerre comme en temps de paix".

Luân Thi Liên est présidente du club de then et de tinh de la ville de Buôn Mê Thuôt qui a été créé en 2019 avec 18 membres. "Notre ambition est de faire résonner le +then+ dans toute la région des Hauts plateaux et nous ne ménagerons aucun effort pour que ce patrimoine musical du Viêt Bac puisse trouver sa place à côté des gongs des Êdê lors des fêtes locales", déclare-t-elle. "Vivant loin de notre terre natale, nous souhaitons, avec l’aide des autorités, pouvoir préserver notre identité culturelle".

Une fois par mois, les membres du club de then et de tinh de Buôn Mê Thuôt se réunissent au Centre culturel, sportif et touristique de la ville. Ils s’apprennent les uns aux autres à chanter et à jouer. Et comme tradition et modernité peuvent faire bon ménage, ils ont créé une fanpage Facebook pour rester en contact entre eux et avec d’autres groupes de Tày et de Nùng à Hô Chi Minh-Ville, dans le Sud oriental et dans le Nord du pays.

Depuis l’inscription en 2019, par l’UNESCO, des pratiques rituelles du then sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, les Tày et les Nùng se sentent plus responsables vis-à-vis de ce trésor musical commun, dont qu’ils savent que la vitalité dépendra autant de celles et ceux qui resteront sur la terre des ancêtres, que des "émigrés" qui défendront leur identité culturelle où qu’ils soient.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".