02/10/2017 18:23
Jeudi 28 septembre, à Hanoï, s’est tenue la cérémonie de lancement du centre de coopération Vietnam - Japon. Il s'agit d'une organisation publique dans les sciences et technologies, à but non lucratif, qui a pour fonction de mobiliser et de rassembler des ressources, des aides financières nationales et étrangères pour soutenir les activités des affaires diplomatiques populaires.
>>Vietnam - Japon : promotion de la solidarité et de l’amitié entre les deux peuples
>>La coopération culturelle est un pilier important des relations Vietnam - Japon

La cérémonie de lancement du centre de coopération Vietnam - Japon.
Photo : QDND/CVN

Le Centre de coopération Vietnam - Japon organisera et appuiera la mise en œuvre de programmes de recherche scientifique, le transfert de technologies et la promotion d'activités d'échanges économiques et culturels entre le Vietnam et le Japon.

S’exprimant à la cérémonie de lancement, Bùi Khac Son, vice-président de l’Union des organisations d’amitié du Vietnam, vice-président de l’Association d’amitié Vietnam - Japon, directeur du centre de coopération Vietnam - Japon a affirmé que "près de 45 ans après l'établissement des relations diplomatiques vietnamo-japonaises, le Japon est devenu l'un des principaux partenaires du Vietnam". Avant de préciser que "le centre, créé par l’Union des organisations d’amitié du Vietnam, a pour but de soutenir activement, d'élargir et d'améliorer la qualité des échanges économiques, culturels, politiques et sociaux entre Vietnamiens et Japonais".

Dans les temps à venir, le centre collaborera avec des partenaires vietnamiens et japonais pour mener des activités de mobilisation, construire un réseau diversifié de partenaires, rechercher activement de nouvelles opportunités de coopération entre les deux pays.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.