27/10/2021 21:26
Alors que beaucoup de travailleurs migrants sont revenus dans leurs provinces natales ces derniers mois, les provinces et villes du Centre ont pris des mesures pour venir en aide à ces personnes en dificulté.
>>Les travailleurs reprennent le chemin des usines de Hô Chi Minh-Ville
>>Soutien des travailleurs dans l’ère post-COVID-19

Les entreprises de la province de Binh Dinh sont prêtes à accueillir les travailleurs migrants du Sud.
Photo : Cat Hùng/CVN

Assurer la sécurité sociale et créer des emplois à destination de leur population sont les tâches importantes que se fixent les comités du Parti et les autorités provinciales et municipales du Centre du pays. 

Déblocage de fonds pour l’assistance sociale

Après plus de trois mois de lutte contre l’épidémie, la province de Phu Yên est retournée aujourd’hui à une vie normale. Ou presque, puisque ce sont 17.000 migrants, travaillant à Hô Chi Minh-Ville, qui sont rentrés ces dernières semaines dans leur pays natal.

De son côté, la ville de Dà Nang a mobilisé des ressources pour organiser cinq vols gratuits afin de faire revenir près de 1.000 personnes ayant migré dans le Sud du pays. La province de Quang Nam a accueilli plus de 5.500 personnes, et sa voisine Quang Ngai près de 740 personnes. La province de Binh Dinh compte près de 25.000 travailleurs migrants des provinces et villes du Sud.

Ces localités s’efforcent de soutenir leurs habitants dans les premiers jours de leur retour au village natal. Elles ont ainsi créé des enquêtes et des sondages sur leur âge, leur sexe, leurs professions, leurs besoins... pour mieux planifier une politique de ressources humaines.

Particulièrement touchée par l'épidémie, l'économie de Dà Nang connaît une "croissance négative" depuis deux ans. Selon les dernières statistiques, au cours des neuf derniers mois, plus de 540 entreprises ont été dissoutes, 2.297 entreprises suspendues, et près de 26.000 travailleurs ont perdu leur emploi. Cela n’empêche pas la ville de faire preuve d'une grande responsabilité dans la mise en œuvre de l’assistance sociale vis-à-vis de ses habitants dans la lutte contre le COVID-19.

Ainsi, les autorités locales appliquent strictement la politique de soutien conformément à la résolution N°68/NQ-CP du gouvernement, à la décision N°23/2021/QD-TTg du Premier ministre et au plan N°135/KH-UBND du Comité populaire de la ville de Dà Nang, avec des centaines de milliards de dôngs débloqués pour soutenir les travailleurs. Dà Nang a également appliqué une exemption des coûts de dépistage du COVID-19, une réduction des coûts liés à l'hébergement et à l’achat de nourriture dans des centres d'isolement.

Pour sa part, la province de Phu Yên accélère la simplification des démarches afin que les habitants puissent recevoir rapidement les assistances sociales en cette période difficile.

Selon le président du Comité populaire de la province de Quang Ngai, Dang Van Minh, sa localité a accueilli 1.160 migrants revenant par la voie aérienne et 13.000 migrants via les routes. Après une période d'isolement, les nombreux travailleurs en situation difficile ont été soutenus par les autorités locales et les organisations syndicales pour les aider à stabiliser temporairement leur vie.

Des mesures à long terme

Dans une entreprise de transformation du bois.
Photo : VNA/CVN

D’après le président du Comité populaire provincial de Phu Yên, Trân Huu Thê, "vivre et travailler dans leurs villages natals est le rêve de beaucoup d’habitants. C’est pour cela que la province demande aux autorités locales d'unir leurs forces pour faire en sorte que ce rêve puisse plus facilement se réaliser. Nous envisageons d’étendre les zones industrielles et d’attirer davantage de grands investisseurs étrangers, pour créer plus d’emplois". Phu Yên organisera ces prochains temps des ateliers de formation professionnelle pour ses travailleurs migrants revenant de Hô Chi Minh-Ville et d'autres provinces du Sud pour améliorer leurs compétences.

La province de Quang Nam, quant à elle, accorde des prêts aux migrants d'un montant de 8,4 milliards de dôngs pour les soutenir à ouvrir leur petit commerce. En cette fin de mois d’octobre, elle organisera des foires de l'emploi pour connecter l'offre et la demande de main-d'œuvre.

Selon Nguyên My Quang, directeur du Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de la province de Binh Dinh, "les entreprisses provinciales sont aujourd’hui confrontées à une grave pénurie de main-d'œuvre, en particulier dans les industries du vêtement, de la chaussure et de la transformation du bois. Si les travailleurs migrants ont les compétences adéquates, ces entreprises sont prêtes à les recruter. Actuellement, les entreprises veulent augmenter la production pour remplir les commandes après-COVID".

Le Comité populaire de cette province accordera au total 50 milliards de dôngs pour soutenir les foyers et les petits commerçants. Jusqu’à présent plus de 20 milliards de dôngs sont décaissés.

Manh Tuyên/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.