20/07/2019 11:02
L’achèvement du projet de consolidation du canal Câu Ngoi fait partie des derniers projets bénéficiaires de l’aide publique au développement de la Belgique à Ninh Thuân. De nouveaux modèles de partenariat prendront le relais.
>>Un programme belge soutient des projets de développement du Vietnam
>>Soutien belge à la croissance verte
>>La Belgique aide le Vietnam dans la gestion de l’eau

Cérémonie d’inauguration du canal Câu Ngoi.

Mis en chantier fin 2018,  le projet de consolidation du canal Câu Ngoi est doté d’un investissement total de 180 milliards de dôngs, financé par le gouvernement belge sous forme d’aide publique au développement (APD), et d’un fonds de contrepartie de 35 milliards de dôngs de la localité. Il s’inscrivait dans le cadre du programme de soutien belge au développement urbain et à la gestion intégrale des ressources en eau en relation avec le changement climatique dans la province de Ninh Thuân (Centre), lancé en 2013.

Le but est d’améliorer la capacité de résistance de la province face au changement climatique, de minimiser l’intrusion saline, les risques d’inondations, et de garantir des ressources en eau pour les entreprises et les habitants.

“Les liens de coopération depuis de nombreuses années entre la Belgique et Ninh Thuân ont permis de soutenir la réduction de la pauvreté et le développement économique de la province”, a insisté Paul Jansen, ambassadeur belge au Vietnam, lors de la cérémonie d’inauguration du canal Câu Ngoi, le 24 juin.

Selon le diplomate, la résilience urbaine est toujours une question majeure dans les zones en développement du Vietnam. Et avec la menace du changement climatique, l’amélioration des infrastructures urbaines devient encore plus urgente. Les travaux achevés apporteront des avantages directs à environ 30.000 habitants, en réduisant les inondations et d’autres problèmes de santé et d’hygiène lors de fortes pluies.

“Les travaux non seulement amélioreront directement les conditions de vie des locaux, mais auront aussi des impacts indirects sur les 46.000 habitants des quartiers de Van Hai et Khanh Hai”, a estimé Paul Jansen.

Succès de nombreux projets belges

Le canal Câu Ngoi a fait peau neuve après six mois de travaux.

Au nom de la population de Ninh Thuân, Luu Xuân Vinh, président du Comité populaire provincial, a adressé ses vifs remerciements au gouvernement belge et à l’Agence belge de développement (Enabel) pour leurs assistances financières dans la mise en œuvre de nombreux projets de développement durable.

En une dizaine d’années, Ninh Thuân a bénéficié de plus de 30 millions d’euros non remboursables sous forme d’ADP de la Belgique, afin de déployer des projets d’amélioration des capacités d’adaptation au changement climatique, de gestion des ressources en eau, ainsi que dans le développement durable des énergies renouvelables, entre autres.

“Le projet de drainage, d’expansion et de consolidation du canal Câu Ngoi est particulièrement important pour le développement économique, la sécurité sociale, l’amélioration de l’environnement et la mise en œuvre de la stratégie de développement économique au nord de la ville de Phan Rang - Thap Chàm de la province de Ninh Thuân”, a déclaré Luu Xuân Vinh.

Le projet concerne 7,2 km de canal, et comprend deux routes de chaque côté, des arbres et un système d’éclairage. Il s’agit du premier projet de canal de la province à avoir été construit de manière synchrone en utilisant une technologie respectueuse de l’environnement.

Krista Verstraelen, représentante d’Enabel au Vietnam, a affirmé que les travaux du canal avaient été achevés dans les délais impartis, malgré les défis en termes d’échéances et de procédures à respecter, à l’instar des deux autres projets similaires menés à Hà Tinh et Binh Thuân (Centre). Selon Krista Verstraelen, il s’agit d’un projet exemplaire, conçu pour aider la population locale à être mieux protégée des effets du changement climatique, notamment les inondations.

Dô Khoa Danh, chef du Comité de renforcement de la gestion de l’eau, a affirmé que ce projet permettrait de mieux prévenir des inondations et de mieux gérer les ressources en eau. Sa mise en œuvre a reçu les assistances technologiques des consultants d’Enabel ainsi que la direction déterminante des autorités locales. Pour rappel, ces 42 dernières années, la Belgique a investi au Vietnam plus de 500 millions d’euros. Ses aides non remboursables se sont élevées à 170 millions d’euros.
Texte et photos: Truong Giang/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 et ce nombre devrait atteindre 47 millions en 2030, soit une croissance annuelle de 9% à 11% durant cette période.