06/06/2018 17:58
Le ministre canadien de la Défense nationale, Harjit Singh Sajjan, s’entretient avec l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) sur les perspectives de la coopération de défense Canada - Vietnam et de l’engaggement du Canada à soutenir la paix et la stabilité dans la région Asie-Pacifique lors de sa visite au Vietnam.

>>Le président Trân Dai Quang reçoit le ministre canadien de la Défense
>>Vietnam et Canada promeuvent la coopération dans la défense

 

Lors de la visite du Premier ministre canadien Justin Trudeau au Vietnam en novembre dernier, les deux pays ont mis en place une nouvelle vision de leurs relations,  y compris les liens de défense. Quelle est l’importance des relations de défense entre le Vietnam et le Canada?

 

C’est le 45e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays et nous en sommes très fiers. Notre Premier ministre était très heureux de se rendre au Vietnam et était également heureux de l’accord global visant à faire progresser nos relations après 45 ans. Cela montre que la relation a été construite au fil du temps.

Et maintenant, parlant de la défense, nous voulons également faire avancer cette relation. Nous voulons renforcer l’accord de coopération en matière d’entraînement militaire. Nous pouvons envisager des opportunités dans lesquelles nous pouvons améliorer la coopération en matière d’entraînement militaire: de la formation linguistique à la formation médicale et à la formation du génie.

Au cours de cette visite, les deux ministères de la Défense ont signé un protocole d’accord. Comment cela peut-il favoriser les relations bilatérales dans le secteur de la défense?

C’est un autre pas en avant. Le programme d’entraînement militaire que nous avons au Canada nous permet de déterminer les besoins de l’armée. Nous avons identifié trois besoins sur lesquels nous irons de l’avant, non seulement dans l’accord, mais ceux sur lesquels nous allons agir.

La formation linguistique est l’un d’entre eux. En ce qui concerne la formation médicale, nous avons une très bonne expérience en matière d’hôpitaux de campagne et en particulier lors du déploiement des opérations de maintien de la paix. Il est également très important de traiter des mines et des munitions non explosées parce que lorsque nous sortons de nos zones de confort de maintien de la paix, nous devons nous assurer que nos soldats sont en sécurité et, en même temps, les civils sont en sécurité.

Il s’agit d’un début, mais nous explorons également d’autres opportunités. C’est une autre étape dans l’approfondissement de notre relation.

Le Canada cherche à renforcer sa présence en Asie-Pacifique non seulement en promouvant les liens économiques, mais aussi en établissant des partenariats en matière de sécurité et de défense. Quel rôle le Vietnam joue-t-il dans la stratégie du Canada pour l’Asie-Pacifique?

Tout d’abord, le rôle du Canada en Asie-Pacifique est très important. Nous sommes nous-mêmes une nation du Pacifique. Nous mettons fortement l’accent sur notre politique de défense: nous maintiendrons un engagement militaire constant en Asie-Pacifique pour aider à promouvoir la paix et la sécurité.

Le Vietnam joue un rôle très important dans la paix et la sécurité dans la région, en particulier lorsqu’il s’agit de considérer non seulement la perspective maritime, mais aussi d’autres défis de sécurité auxquels nous sommes confrontés ensemble. Nous avons travaillé ensemble à plusieurs reprises, nous avons parlé de nombreux problèmes de sécurité au Dialogue de Shangri-La, et le fait d’avoir une perspective du Vietnam est extrêmement important.

 

La coopération dans la défense, une activité à laquelle s'intéressent le Vietnam et le Canada.
Photo: Quang Quyêt/VNA/CVN


Comment le Canada peut-il aider le Vietnam dans le secteur maritime? Quel est le point de vue du Canada sur le différend actuel en Mer Orientale/Mer de Chine méridionale?

En termes de coopération maritime, il s’agit de savoir comment nous pouvons renforcer les capacités du Vietnam. Il ne s’agit pas seulement d’exploiter un navire, mais de quel système vous avez besoin pour la gestion.

En ce qui concerne la question de la sécurité en
Mer de Chine méridionale/Mer Orientale, nous devons tous envoyer un message que tout différend doit être réglé par des résolutions internationales. Nous avons des tribunaux qui sont en place et toutes les nations doivent respecter le droit international et la liberté de navigation.

C’est la position du Canada en matière de sécurité dans la région. Nous allons avoir une présence constante dans la région Asie-Pacifique pour promouvoir la paix et la sécurité, de sorte que nous puissions compter sur elle pour régler les menaces.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

Tourisme durable au Parc national de Tràm Chim Avec sa forêt et ses paysages remarquables, le Parc national de Tràm Chim, province de Dông Thap (delta du Mékong), a été classé 2000e site Ramsar parmi les zones humides du monde et 4e site Ramsar du Vietnam.