26/05/2018 16:20
L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a annoncé vendredi 25 mai l’ouverture d’une enquête afin de déterminer si certaines feuilles d'acier laminées à froid, en bobines ou coupées à longueur, du Vietnam, de Chine et de République de Corée sont vendues à des prix inéquitables au Canada.
>>Taxes sur l’acier: le Vietnam traite les demandes de l’USDOC
>>Une année prometteuse pour la filière nationale de l’acier

Chaîne de fabrication d'acier de l'usine SMC Tân Tao, implantée à Hô Chi Minh-Ville.
Photo: Hoàng Hai/VNA/CVN

Selon les correspondants de l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à Ottawa, cette enquêtte est destinée à déterminer si l'acier laminé à froid en provenance de ces trois pays est subventionné. Elle se penchera sur l'acier laminé à froid utilisé couramment dans la production et la fabrication de marchandises variées, dont les électroménagers, les tambours, les tubes, les meubles, les lattis, etc. Elle ne touche pas l'acier laminé à froid servant à la construction automobile.

L'ASFC et le Tribunal canadien du commerce extérieur (TCCE) jouent tous les deux un rôle dans les enquêtes. Le TCCE ouvrira une enquête préliminaire pour déterminer si ces importations nuisent aux producteurs canadiens et rendra une décision sur cette question d'ici le 24 juillet 2018. Simultanément, l'ASFC enquêtera pour déterminer si les importations sont vendues au Canada à des prix inéquitables ou subventionnés et rendra une décision provisoire à cet égard d'ici le 23 août 2018.

Les enquêtes découlent d'une plainte déposée par ArcelorMittal Dofasco G.P. (Hamilton, Ontario). La partie plaignante affirme que la branche de production nationale est confrontée à un effritement des parts de marché, de pertes des ventes, de gâchage des prix, d'une baisse des prix, d'une baisse de la production et de l'utilisation des capacités, et entrave de nouveaux projets d'investissements.

À ce jour, 99 mesures spéciales d'importation sont en vigueur au Canada, visant un large éventail de produits industriels et de consommation, allant de produits d'acier au sucre raffiné. Ces mesures sont destinées à protéger l'économie et les emplois dans ce pays.

En 2017, l'industrie canadienne de l'acier employait plus de 23.000 Canadiens et a contribué 4,2 milliards de dollars au produit intérieur brut (PIB) du Canada. 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.