02/06/2021 17:27
Le Comité consultatif national sur l'immunisation (CCNI) du Canada a publié mardi 1er juin de nouvelles directives autorisant dans la plupart des situations le mélange et l'appariement des vaccins approuvés contre le COVID-19.
>>Le Québec entame son déconfinement avec la réouverture des terrasses
>>Canada : Trudeau appelle les Canadiens à ne pas privilégier certains vaccins

Vaccination contre le COVID-19 pour les habitants de Mississauga, Ontario, Canada le 13 mai. Photo : Xinhua/VNA/CVN

Selon ces directives mises à jour, les personnes ayant reçu une première dose du vaccin d'AstraZeneca pourront, sauf contre-indication spécifique, utiliser le vaccin de Pfizer-BioNTech ou de Moderna pour leur deuxième dose. À ce jour, quatre vaccins ont été autorisés au Canada, à savoir ceux de Pfizer, de Moderna, d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson.

Les nouvelles directives indiquent que les vaccins de Pfizer et de Moderna peuvent également être mélangés pour les première et deuxième doses. Elles ne recommandent par contre pas l'usage du vaccin d'AstraZeneca après une première injection de Pfizer ou de Moderna, en raison d'éventuels problèmes de sécurité et d'un manque de données sur cette combinaison spécifique.

"Le CCNI s'est efforcé d'adapter rapidement ses directives sur l'utilisation des vaccins contre le COVID-19 au Canada, afin d'assurer une protection optimale aux Canadiens en s'adaptant à l'évolution constante de la situation pendant la pandémie", a déclaré l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, lors d'une conférence de presse donnée mardi 1er juin.

Bien que le CCNI estime que les vaccins peuvent être combinés en toute sécurité, Mme Tam a souligné que les Canadiens devaient si possible essayer d'utiliser le même vaccin pour leurs deux injections, en particulier s'il s'agit des vaccins de Pfizer ou de Moderna.

"Le CCNI ne recommande pas d'utiliser ces vaccins de manière interchangeable, mais plutôt d'essayer d'utiliser le même vaccin pour les deux doses. Cependant, si vous n'arrivez pas à retrouver le même vaccin, ou si vous ne savez pas quel vaccin quelqu'un a reçu - s'il a utilisé Pfizer ou Moderna pour la première dose - alors un autre vaccin peut être envisagé (pour la deuxième dose)", a déclaré Mme Tam.

Les nouvelles directives du CCNI se basent sur de récentes études conduites en Espagne et au Royaume-Uni, qui ont révélé que le mélange des vaccins d'AstraZeneca et de Pfizer était à la fois sûr et efficace contre le COVID-19.

"Ce n'est pas un concept nouveau. Recevoir des doses de vaccins produits par différents fabricants est quelque chose que les autorités de la santé publique ont toujours pratiqué pour de nombreux autres vaccins. Lorsque les programmes de vaccination et l'approvisionnement en vaccins changent, cette pratique n'a rien d'inhabituel", a-t-elle ajouté.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.