05/06/2020 22:41
Le Cambodge s’apprête à accueillir les touristes étrangers dès qu’ils pourront voyager, tout en cherchant à promouvoir le tourisme intérieur et en assurant la prévention de l’épidémie du nouveau coronavirus.
>>Le Cambodge adopte des projets de loi contre le blanchiment d'argent et l’arme de destruction
>>Cambodge : réduction du prix de l'électricité pour relancer l'économie

À Angkor, le tourisme cambodgien est frappé de plein fouet par la crise du coronavirus mais les touristes locaux ont commencé à voyager dans le royaume. Photo : AKP/CVN

Le pays a annoncé le 20 mai dernier la fin des interdictions d’entrée pour les étrangers en provenance d’Iran, d’Italie, d’Espagne, de France et des États-Unis, imposées depuis mi-mars 2020 pour prévenir la contamination de la pandémie de COVID-19.

Au cours des trois premières semaines du mois dernier, du 4 au 24 mai, près de 400.000 touristes se sont rendus dans les différentes destinations touristiques à travers le pays, dont 7.177 touristes étrangers, selon le ministre du Tourisme, Thong Khon.

Le ministère de la Santé a déclaré que toutes les personnes entrant dans le pays seraient testées au nouveau coronavirus au lycée Hun Sen Champuvorn, établissement situé près de l’aéroport international de Phnom Penh et transformé en centre de contrôle épidémique.

Avec la reprise des mouvements touristiques locaux, le ministère du Tourisme a travaillé en étroite collaboration avec le secteur privé pour définir des mesures préventives pour la sûreté du tourisme conformément aux directives du ministère de la Santé afin de contribuer à prévenir la propagation du COVID-19.

Selon le ministère de la Santé, le Cambodge a signalé jusqu’à jeudi matin 4 juin 125 cas confirmés d’infection au nouveau coronavirus, dont 123 ont été guéris. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Reuters salue la reprise rapide du tourisme vietnamien Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande ont rapidement repoussé le COVID-19. Alors que les indicateurs touristiques du Vietnam augmentent, la situation du tourisme en Nouvelle-Zélande reste sombre, selon Reuters.