13/04/2016 00:02
Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a déclaré le 11 avril que son pays faisait face à une grave sécheresse, tout en exprimant l'espoir que la Chine continuera à relâcher de l'eau vers le bas-Mékong.
>>Les pays du bas-Mékong envisagent d'ouvrir une ligne aérienne "rapide"

Un barrage chinois.
Photo : Internet

Dans la province de Prey Veng, Sud du Cambodge, le Premier ministre cambodgien a rappelé que la Chine avait relâché de l'eau deux fois dans le cours inférieur du Mékong, demandant à Pékin de continuer à agir ainsi.

D'ailleurs, il a appelé les agriculteurs à économiser l'eau dans le contexte où la saison des pluies de cette année devrait être retardée jusqu'à la mi-juillet en raison de l'impact d'El Niño. À l'heure actuelle, nombre d'étangs, lacs, canaux et réservoirs sont à sec.

Le mois dernier, le directeur général du Département de la météorologie du ministère cambodgien des Ressources en eau et de la Météorologie, Oum Ryna, a indiqué que la majorité des provinces du Royaume font face à une sécheresse à différents niveaux, avec quelques-unes confrontées à une grave pénurie d'eau.

Selon une prévision météorologique publiée le 11 avril par ce ministère, les températures maximales monteront à 39°C dans les régions montagneuses et 40°C dans le delta du 11 au 17 avril.
 
VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Excursion dans le village des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc