03/08/2020 17:53
Le gouvernement cambodgien a décidé de prolonger les allègements fiscaux de deux mois supplémentaires pour les compagnies aériennes et les entreprises liées au tourisme pour aider à compenser les pertes causées par la pandémie de COVID-19.
>>Le Cambodge pourrait assouplir les règles d’entrée la semaine prochaine
>>BAD : le Cambodge perdra environ 390.000 emplois cette année

L'exonération fiscale mensuelle sera prolongée de deux mois pour les entreprises concernées comme les hôtels, pensions de famille, restaurants et agences de voyages au Cambodge. Photo : khmertimeskh/CVN

La décision du prolongement des exonérations fiscales pour les entreprises liées au tourisme fait partie de la 5e série de mesures visant à continuer d'aider l'industrie de la confection et de la chaussure, les secteurs du tourisme et de l'aviation, et les gens défavorisés touchés par la pandémie de COVID-19.

L'exonération fiscale mensuelle sera prolongée de deux mois pour les entreprises concernées comme les hôtels, pensions de famille, restaurants et agences de voyages basés dans la capitale  Phnom Penh, les provinces de Siem Reap, Preah Sihanouk, Kèp, Kampot et les villes de Bavet et Poïpet.

Les compagnies aériennes nationales enregistrées bénéficieront également d'une exonération fiscale minimale pour la même période. Les chômeurs des secteurs du textile et du tourisme continueront de recevoir respectivement 40 et 30 USD par mois du gouvernement d’août à septembre 2020 si leur entreprise est fermée.

De plus, le gouvernement cambodgien poursuivra son programme de soutien en espèces pour les ménages pauvres et vulnérables pendant encore deux mois: août et septembre. Le Cambodge a jusqu’à présent officiellement enregistré un total de 234 cas confirmés de COVID-19, avec 164 patients guéris et 70 autres en cours de traitement.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Voyage en solo, un marché prometteur pour le tourisme Aujourd’hui, voyager seul est un choix très plébiscité par les jeunes. Cependant, afin de mieux répondre aux besoins de ces clients nomades, les voyagistes se doivent d’améliorer leurs services.