05/06/2020 22:36
Le Cambodge exportera bientôt des mangues vers la Chine, ce qui permet de diversifier les exportations de ses produits agricoles vers les marchés étrangers.
>>Cambodge : réduction du prix de l'électricité pour relancer l'économie
>>Cambodge : les exportations de caoutchouc naturel en hausse

Des mangues fraîches cambodgiennes prêtes à exporter. 
Photo : AKP/CVN

Le Cambodge et la Chine ont prévu de signer un protocole phytosanitaire pour l'exportation de mangues le 9 juin prochain à Phnom Penh, selon l'ambassade de Chine à Phnom Penh.

Une fois que le protocole est signé, la mangue rejoindra d'autres produits agricoles cambodgiens exportés vers la Chine. D'autres produits comprennent le riz, le manioc et la banane.

L'ambassade de Chine à Phnom Penh a déclaré le 4 juin que le Cambodge pourrait exporter environ 500.000 tonnes de mangues de haute qualité par an vers la Chine. L'exportation de mangues contribuera à dynamiser le secteur agricole du Cambodge, a souligné l'ambassade.

À noter que le Cambodge peut produire quelque 1,89 million de tonnes de mangues fraîches par an. Les autres principaux marchés des mangues cambodgiennes sont la Thaïlande, le Vietnam, la France, la Russie et la République de Corée.

En 2018, le Cambodge et la Chine ont signé un protocole phytosanitaire pour l'exportation de bananes et l'exportation a commencé au début de 2019. Selon le ministère cambodgien de l'Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche, quelque 44.099 tonnes de bananes ont été exportées vers les marchés étrangers au cours des cinq premiers mois de cette année, soit une augmentation de 50% par rapport à la même période de l'an dernier.

L'agriculture est désormais considérée comme une nouvelle issue pour l'économie cambodgienne dans le contexte de la pandémie de COVID-19, qui a gravement touché des centaines de milliers de travailleurs dans les secteurs du textile et du tourisme qui emploient 620.000 personnes.

Cependant, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) publié le 29 mai, le secteur de l’agriculture ne sera probablement pas en mesure d’absorber les travailleurs qui ont perdu leur emploi dans les secteurs du textile et du tourisme.

Le rapport de la BM prévoit aussi une récession économique comprise entre 1,0 et 2,9 % en 2020 au Cambodge.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.