23/07/2020 15:49
Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a approuvé le 22 juillet en principe l'élimination du dépôt de 3.000 USD de caution à l’aéroport et d’attestation d’assurance médicale de 50.000 USD pour les investisseurs, les hommes d'affaires et les experts étrangers souhaitant entrer sur son sol.
>>Une maladie mystérieuse frappe la ville cambodgienne de Poipet
>>Le Cambodge recense 50.000 foyers pauvres de plus affectés par l'épidémie

Le personnel médical contrôle le certificat sanitaire des passagers à l'aéroport international de Phnom Penh.

Le groupe de travail technique du ministère de l'Économie et des Finances et de celui de la Santé discutera davantage de cette question d'assouplir les règles d’entrée au Cambodge, avant de déterminer si l'assouplissement des règles d’entrée aura un impact sur la santé publique ou non.

Le gouvernement cambodgien facilitera les procédures d’entrée pour les voyageurs d’affaires, y compris les investisseurs, les directeurs, les directeurs généraux, le personnel technique et les membres de leur famille, a déclaré le porte-parole du ministère de l’Économie et des Finances Meas Sok Sensan au journal Khmer Times.

Les voyageurs doivent toujours être munis de l’original d’un certificat médical délivré par les autorités sanitaires agréées par le gouvernement du pays d’origine dans les 72 heures précédant l’arrivée au Cambodge, certifiant qu’ils ne sont pas positifs au COVID-19.

Tous les voyageurs, cambodgiens et étrangers, qui atterrissent au Cambodge sont transférés de l’aéroport vers des centres pour être testés au COVID-19 et doivent attendre les résultats sur place pendant 8 heures.

Selon la déclaration du gouvernement, pour faire passer le test de dépistage du COVID-19, un étranger doit payer au moins 160 dollars pour le test, le transport de l'aéroport au centre de test, l'hébergement dans un hôtel ou un établissement désigné en attendant les résultats du test et trois repas par jour.

Le gouvernement cambodgien autorise la réouverture de 20 écoles justifiant de normes sanitaires élevées.

Les nouvelles procédures d’entrée au Cambodge s’appliqueront la semaine prochaine, selon le ministère de l'Économie et des Finances.

Le même jour, le Conseil des ministres du Cambodge a autorisé le ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports à rouvrir les 20 écoles justifiant de normes sanitaires élevées qui s’installent à Phnom Penh, à Siem Reap et à Battambang. 

Le ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports signera un mémorandum avec ces écoles pour s'assurer qu'elles respectent les mesures sanitaires fixées par le ministère de la Santé et l'Organisation mondiale de la santé, a déclaré le porte-parole de ce ministère, Ros Soveacha.

Le 21 juillet, le ministère de la Santé a publié un communiqué indiquant que 26 Cambodgiens supplémentaires ont été testés positifs au COVID-19.

Vingt-six Cambodgiens, dont vingt en provenance de Russie, cinq d’Égypte et un de Corée du Sud sont arrivés à l’aéroport international de Phnom Penh et ont été testés positifs le 19 juillet 2020, indique précisément le communiqué. Cela porte le nombre total de cas officiellement enregistrés dans le royaume à 197.

Le communiqué indique que tous les passagers qui se trouvaient à bord des vols ont dû être mis en quarantaine.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.