11/05/2021 11:39
>>Le nombre de touristes étrangers à Angkor en forte baisse à cause du COVID-19
>>Cambodge : le tourisme international devrait reprendre son rythme en 2021

Lundi 10 mai, le journal Phnom Penh Post a cité un haut fonctionnaire du ministère cambodgien du Commerce qui a déclaré que le Cambodge était bien préparé pour minimiser les risques économiques lorsqu'il sortait de la liste de pays les moins avancés (PMA) de l'ONU. Quatre PMA - le Cambodge, le Laos, le Bangladesh et le Népal - se sont réunis lors d'un atelier virtuel la semaine dernière pour rechercher des solutions potentielles pour gérer une sortie en douceur de leurs désignations onusiennes. Pour relever les défis, notamment l'absence de tarifs préférentiels, le Cambodge a défini des politiques et des stratégies afin que la nation puisse renforcer sa position concurrentielle et se préparer à une sortie réussie du statut de PMA. Il s'agit notamment de la diversification des marchés d'exportation par le biais d'accords de libre-échange bilatéraux et multilatéraux.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Cà Mau recherche des solutions pour un nouveau développement  Comme de nombreuses autres localités du pays, la province de Cà Mau est confrontée à de nombreuses difficultés dans le tourisme, en raison du COVID-19.