15/06/2018 17:18
Le Cambodge a été élu membre du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC), a annoncé le ministère cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans un communiqué rendu public récemment.

>>Droits de l’homme : les réalisations les plus marquantes de 2017
>>Le Premier ministre cambodgien veut rester au pouvoir pour deux autres mandats
>>Réunion préparatoire à Ryadh du Conseil économique et social

 

L'ambassadeur Ry Tuy (2e, droite) de la Mission permanente du Cambodge auprès des Nations unies . Photo: Archives/CVN


Le Cambodge a été élu avec 183 voix sur un total de 188 lors d’un vote à bulletin secret de l’Assemblée générale de l’ECOSOC, le 13 juin à New York (États-Unis).

L'ECOSOC est composé de 54 États membres, élus par l’Assemblée générale pour un mandat de trois ans.  Les sièges y sont répartis comme suit: 14 pour le groupe des États d’Afrique, 11 pour le groupe des États d’Asie, 6 pour le groupe des États d’Europe orientale, 10 pour le groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes, et 13 pour le groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

En tant que membre de l’ECOSOC, le Cambodge participera activement aux discussions et avancera des mesures en vue de stimuler l’amélioration des conditions de vie, la création d’emplois, la coopération internationale dans la culture et l’éducation, des mesures pour régler des questions économiques internationales et la santé sociale, ainsi que la garantie des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, a écrit dans le communiqué.

Auparavant, le 5 juin, Phnom Penh a été également élu le vice-président de la 73e session de l’Assemblée générale de l’ONU pour un mandat d’un an de septembre 2018 à septembre 2019. 

Le Cambodge est devenu un des 193
États membres de l’ONU depuis le 14 décembre 1955.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.