04/06/2020 22:49
L'Assemblée nationale du Cambodge a adopté des projets de loi contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme ainsi que l’empêchement du financement de la prolifération des armes de destruction massive (ADM).
>>Cambodge : le Sénat a voté le projet de loi sur l’état d’urgence

Le ministre cambodgien de l'Intérieur, Sar Kheng. Photo : VNA/CVN

S'exprimant lors d’une séance de travail de l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur, Sar Kheng, a souligné que le Cambodge était devenu en 2004 membre du Groupe Asie-Pacifique sur la lutte contre le blanchiment d'argent. Par conséquent, Phnom Penh est obligé de respecter les normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme et de la prolifération des armes de destruction massive.

Il a déclaré : "Les projets de loi contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme sont mis en place pour empêcher le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme en identifiant des mesures pour les contrôler, les prévenir, les supprimer et les éliminer".

Les projets de loi prévoient également des mesures visant à bloquer, restreindre et confisquer les biens dans les affaires pénales et à punir les contrevenants.
Le projet de loi de lutte contre le financement de la prolifération des armes de destruction massive vise à contrôler la fourniture de fonds et de services.

Selon le député Lork Kheng, ces projets de lois reflètent l'engagement du Cambodge à lutter contre le blanchiment d'argent, à lutter contre le financement du terrorisme ainsi qu'à lutter contre la prolifération des armes de destruction massive, contribuant ainsi à garantir la sécurité et la stabilité dans la région ainsi que dans le monde.

Les deux projets de loi devront être examinés par le Sénat avant d'être soumis au roi cambodgien Norodom Sihamoni.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai