22/02/2017 18:52
En tant que premier producteur et exportateur mondial de café, le Brésil va pourtant faciliter les importations de robusta étranger, dont du Vietnam, afin de répondre aux besoins de son industrie du café instantané. C'est du jamais vu dans l'histoire de ce pays de l'Amérique du Sud : le géant du café va devoir en importer.
>>Le Vietnam vise d’ici 2030 6 milliards de dollars d’exportation de café
>>De nombreuses mesures pour développer la caféiculture

Transformation du café pour l'exportation.
Photo : Hông Ky/VNA/CVN

La récolte de robusta au Brésil a baissé de 25% en 2016, et cette année s'annonce mauvaise encore, en raison d’une longue sécheresse dans l'État d'Espirito Santo, principal centre de production.

Le gouvernement brésilien va autoriser l’importation d’un million de sacs de 60 kg de robusta étranger d'ici à la fin de mois de mai prochain.

Depuis le début de cette année, les exportations brésiliennes de café ont chuté de 35% en glissement annuel. Pour assurer la survie de l'industrie brésilienne du café instantané, les entreprises domestiques ont proposé à leur gouvernement d’autoriser l’import de café étranger et de ramener le taux de la taxe d’import à 2%, contre 10% actuellement.
 
CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

La Fête La Fête "Couleurs du printemps dans tout le pays" se tiendra du 24 au 25 février au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam à Dông Mô (Hanoï), a informé le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.