06/03/2020 22:53

>>En pleine crise du coronavirus, l'OPEP tente d'arrêter la chute des prix
>>Les prix du pétrole en légère baisse sous l'effet de prises de bénéfices

Le baril londonien a terminé jeudi 5 mars à son plus bas niveau en deux ans et demi, les investisseurs se demandant si la Russie allait accepter la proposition de l'OPEP de réduire encore plus sa production pour enrayer la chute des cours liée au coronavirus. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a perdu 2,2% ou 1,14 USD à 49,99 UDD, un niveau plus vu depuis juillet 2017. À New York, le baril américain de WTI pour avril a lui perdu 1,9% ou 88 cents à 45,90 dollars. Réunis à Vienne, les 13 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ont proposé jeudi 5 mars une coupe drastique de 1,5 million de barils par jour jusque fin juin 2020 pour faire face à la forte baisse de la demande, affectée par l'épidémie de pneumonie virale.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.