06/07/2020 22:59
Grâce au projet "Hanh phúc xanh" (Le bonheur vert), des dizaines de milliers d’arbres ont déjà été plantés au Vietnam, avec l’ambition de végétaliser l’ensemble du territoire.
>>Green Life : de petites actions qui peuvent sauver l’humanité
>>À l’estuaire de Sa Cân, les bénévoles font le grand ménage
>>Les produits verts, une nouvelle tendance de vie

Le projet "Le bonheur vert" contribue activement à la protection de l'environement. Photo : HPX/CVN

Jang Kêu (de son vrai nom Pham Thi Huong Giang) est à la tête du projet "Le bonheur vert" depuis 2018. Son bilan est déjà impressionnant : plus de 1.700 arbres ont été plantés dans les zones urbaines de Hanoï, environ 5.000 à Hôi An - protégeant ainsi la ville contre les marées - et plus de 10.000 mangroves ont été disposés aux abords de l’île de Dung dans la province de Soc Trang (delta du Mékong).

La province de Soc Trang reçoit en outre une aide appuyée du "Bonheur vert" à travers un projet spécifique mis en place en coopération avec le Département provincial de la protection forestière, les habitants et les personnes volontaires. Nommé "Symphonie forestière" (Forest Symphony), ce projet - coordonné par Nguyên Thi Thu Lành, une vétérane des activités sociales et durables - a pour but de planter 50 ha de mangroves d’ici 2025 afin d’endiguer le problème de la salinisation du delta du Mékong.

Derrière la motivation écologique, il y a également une exaltation sociale qui ressort pour les volontaires participants à ce projet. Selon Trân Dào Minh Nhât, la joie des agriculteurs est en effet ce qui l’a motivée à poursuivre ses efforts malgré les difficultés ressenties pendant le reforestation de l’île.

Jang Kêu (1re, gauche) lors du lancement de l'évènement "Run for trees", en octobre 2018 à Hanoï. Photo : HPX/CVN

En plus de planter des arbres en zone rurale, en amont et en aval de certains bassins versants et dans des centres urbains importants, les jeunes du projet "Le bonheur vert" se déplacent et agissent également dans de nombreuses écoles du pays.

Ce projet au sein des établissements scolaires, nommé "École verte", a reçu la collaboration de l’Université d’agriculture et de sylviculture de Hô Chi Minh-Ville dans la mise en œuvre de cette initiative. Thu Lành explique ce projet par le fait que "les enfants ont besoin de vivre au plus près de la nature. C’est pourquoi, toutes les écoles devraient connaitre et enseigner les pratiques pour planter les arbres à l’intérieur de leurs espaces".

Engagés et motivés, les volontaires de ce projet espèrent partager leurs convictions et leurs connaissances autant que possible : "On se tient toujours prêt à expliquer et à transmettre nos conseils dans toutes les écoles où les enseignants et les élèves voudraient savoir comment planter et protéger les arbres", a déclaré Minh Nhât.

Kim Ngân/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Will Phap, le vlogger français à Hanoï

Hanoï : 1,2 million de touristes en juillet Selon le Service du tourisme de Hanoï, la ville a attiré en juillet près d’1,2 million de visiteurs, soit une hausse de 51,2% par rapport au mois précédent.