15/12/2019 12:23
Le Vietnam maintient sa position de leader dans l’exportation de meubles grâce à l’amélioration de la qualité et la garantie de la légalité du bois. L’Union européenne figure parmi ses principaux marchés.
>>Exportation de produits en bois: perspectives positives
>>Forte croissance des exportations nationales de bois
>>L’APV/FLEGT: les opportunités de la filière bois vietnamienne

Depuis le début de l’année, les exportations nationales de bois et produits dérivés ont été estimées à 9 milliards d’USD (+18,8% en un an). Selon les prévisions, elles devraient rapporter 11 milliards cette année, a informé Nguyên Quôc Tri, directeur général de l’Administration de la foresterie relevant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

Pour la première fois, en octobre, ces exportations se sont élevées à plus d’un milliard d’USD. L’Union européenne (UE), les États-Unis, la Chine, le Japon et la République de Corée demeurent des marchés importants, représentant à eux seuls 86,6% des exportations nationales. Actuellement, le bois vietnamien et produits dérivés sont présents dans 120 pays, faisant du Vietnam le 5e exportateur mondial, le 2e en Asie et le 1er en Asie du Sud-Est.

L’industrie de transformation du bois est devenue un secteur clé du pays.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Le pays compte environ 3.500 entreprises de transformation du bois, 340 villages d’artisanat et un grand nombre d’ateliers familiaux produisant et commer-cialisant de l’ameublement. D’après les données du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, 5% des entreprises appartiennent à l’État, les 95% restantes au secteur privé, dont 16% possèdent des investissements étrangers.

Selon le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Hà Công Tuân, l’Accord de partenariat volontaire (APV) entre l’UE et le Vietnam sur l’application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT), signé en octobre 2018, promet une belle perspective pour les exportations de bois vers l’UE.

L’Union européenne,
un grand marché


Le Vietnam expédie actuellement de bois et produits dérivés vers tous les pays membres de l’Union qui est son 4e débouché. Ces dernières années, ce marché plein de potentiels représentait 13% à 17% de l’import-export de bois et produits dérivés du Vietnam. Tous les produits exportés sont strictement contrôlés. “Le pays accorde une attention particulière à la traçabilité du bois conformément à l’APV/FLEGT”, a rappelé le vice-ministre Hà Công Tuân.

D’après un rapport sur le marché des bois tropicaux daté de juillet 2019, le Vietnam est le premier pays exportateur de meubles d’intérieur et d’extérieur sur le marché européen. La réputation du bois vietnamien s’est progressivement améliorée, grâce aux exportateurs nationaux qui sont en mesure de répondre à des commandes importantes dans le segment milieu de gamme. Un rapport de l’Organisation internationale pour les bois tropicaux (OIBT) indique que les importateurs européens apprécient les évolutions technologiques des produits vietnamiens, supérieures à celles d’autres pays asiatiques et répondant de mieux en mieux aux exigences élevées de l’UE. Leur demande s’élève à environ 80-85 milliards d’USD par an, alors que le bois vietnamien ne représente actuellement que 1% de ce marché, ce qui montre l’énorme potentiel.

Selon les prévisions, les exportations vietnamiennes de produits en bois en UE devraient atteindre près de 900 millions d’USD cette année et jusqu’à un milliard en 2020. Un système de garantie de la légalité du bois du Vietnam (VNTLAS) devra être mis en place. Par ailleurs, le pays continuera d’améliorer son cadre juridique harmonisant les engagements de l’accord, y compris l’élaboration d’un décret réglementant le VNTLAS.

Le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh, a informé que le Vietnam visait 20 milliards d’USD d’exportation de bois et d’ameublement en 2025, et environ 10% des parts du marché mondial.
Thê Linh/CVN


Bois : accord entre le Vietnam et l’UE
 
Le 19 octobre 2018, un accord de partenariat volontaire (APV) entre l’Union européenne (UE) et le Vietnam sur l’application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT) a été signé à Bruxelles, en marge du Sommet UE-ASEM. L’accord vise à mettre fin à l’exploitation forestière illégale et, grâce au régime d’autorisation FLEGT, à garantir que le bois importé dans l’UE en provenance du Vietnam est récolté légalement. Cet APV est le deuxième que l’UE conclut avec un pays asiatique après celui avec l’Indonésie. Il revêt une importance particulière au vu de la place qu’occupe le Vietnam sur le marché mondial du bois, étant l’une des principales plaques tournantes de transformation et de réexportation. L’accord établit un système de garantie de la légalité du bois visant à contrôler la chaîne d’approvisionnement et un régime d’autorisation FLEGT afin de faire en sorte que seul le bois produit légalement puisse être exporté vers le marché de l’UE. Il met en outre en place un mécanisme de dialogue et de coopération entre l’UE et le Vietnam sur le régime d’autorisation FLEGT, via un comité conjoint de mise en œuvre. Enfin, il énonce des principes en matière d’implication des parties prenantes, de protections sociales, de responsabilisation et de transparence.

(Source : Conseil européen)

 



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Têt : branle-bas de combat au village de fleurs de Sa Déc À l’approche du Têt traditionnel, le village des fleurs de Sa Déc, province de Dông Thap (Sud), entre dans une période très affairée. Les quelque 2.000 foyers producteurs mettent les bouchées doubles pour répondre aux nombreuses commandes.