07/03/2018 11:12
Le ministère russe de la Défense a annoncé que le crash d'un avion militaire en Syrie survenu mardi 6 mars avait fait 39 morts, et non 32 comme cela avait été précédemment rapporté.
>>Crash d'un Antonov près de Moscou : la boîte noire retrouvée
>>Les accidents d'avions les plus meurtriers en Russie depuis 2000
>>Russie : enquête sur la cause du crash d'un Antonov qui a fait 71 morts

L'avion militaire russe s'est écrasé sur l'aérodrome de Hmeimin.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'appareil, un Antonov An-26, s'est écrasé à son atterrissage à la base de Hmeimim, en Syrie, tuant les 33 passagers et six membres d'équipage à bord, selon le ministère russe de la Défense, qui a précisé qu'une assistance et un soutien seraient apportés aux familles des victimes, qui étaient toutes des militaires.

Le président russe Vladimir Poutine a présenté ses condoléances aux familles et aux proches des victimes, selon le Kremlin.

L'avion n'ayant pas été attaqué, une défaillance technique pourrait être à l'origine du crash, a indiqué le ministère russe de la Défense dans la journée.

Le ministère a établi une commission chargée d'enquêter sur le crash. La Russie utilise la base aérienne de Hmeimim dans le cadre de sa mission d'appui à l'armée syrienne dans la lutte contre les groupes terroristes dans le pays.

La tragédie, qui s'est déroulée mardi 6 mars, est le crash le plus meurtrier pour la Russie depuis qu'un Tupolev Tu-154 s'est écrasé dans la mer Noire en décembre 2016 alors qu'il se rendait à Hmeimim, tuant les 92 personnes à bord. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Excursion dans le village des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc