15/02/2019 10:58
Le bilan de l'attentat-suicide commis jeudi 14 février contre des éléments paramilitaires de la Force centrale de la police de réserve (CRPF) au Cachemire sous contrôle indien, une région notoirement troublée, est monté à 40 morts, ont annoncé des responsables.
>>Inde: trois insurgés tués lors d'affrontements au Cachemire
>>Cachemire indien: trois militants tués lors d'affrontements armés

Des agents de sécurité indiens sur le lieu d'un attentat-suicide commis contre les membres de la CRPF à Pulwama.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

L'attaque aurait également fait de nombreux blessés. L'attaque a eu lieu vers 15h15 heure locale sur une autoroute nationale, non loin du village de Lethpora, dans le district de Pulwama, à environ 27 km au sud de la ville de Srinagar, la capitale d'été de la partie du Cachemire sous contrôle indien.

Selon la police, un véhicule chargé de 350 kg d'explosifs se serait fait sauter en percutant un bus appartenant à un convoi du CRPF. Le convoi, qui venait de Jammu, comptait environ 65 véhicules.

Selon les analystes, cette attaque serait la plus meurtrière jamais commise au Cachemire depuis 1989.

Le groupe militant Jaish-e-Mohammad (JeM) a revendiqué l'attentat, affirmant que la voiture piégée était conduite par un de ses kamikazes.

Selon les autorités, il est probable que le bilan des victimes continue à s'alourdir. "Nous craignons que le bilan des victimes ne continue à monter, notamment en raison de l'état grave dans lequel se trouvent de nombreux blessés", a déclaré un responsable de la police.

Le ministre indien de l'Intérieur, Rajnath Singh, a annulé sa visite dans le Bihar, et se rendra dans la région vendredi, selon des responsables.

Des enquêteurs de l'Agence nationale d'investigation (ANI) indienne devraient également être déployés vendredi pour examiner le site de l'explosion.

Le Premier ministre Narenda Modi a vivement condamné cet attentat. "L'attentat commis contre les membres de la CRPF à Pulwama est méprisable, et je condamne fermement cette attaque ignoble. Le sacrifice des courageux membres des forces de sécurité ne sera pas vain. La nation tout entière se tient aux côtés de la famille des martyrs. Puissent les blessés guérir rapidement", a-t-il déclaré sur Twitter.

Le Cachemire, une région de l'Himalaya à cheval entre l'Inde et le Pakistan, est revendiquée dans son intégralité par les deux pays. Depuis leur indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne, les deux pays ont été en guerre trois fois, deux fois exclusivement à cause du Cachemire.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Phu Quôc accueillera ses premiers touristes étrangers munis de pass sanitaire électronique Le Comité populaire de la province de Kiên Giang (Sud) a décidé d’autoriser l’accueil expérimental de touristes étrangers à l’île de Phu Quôc à partir du 20 novembre.