07/05/2013 18:07
Un colloque régional consacré au bien-être social et aux politiques pour les travailleuses enceintes ou parturientes a été organisé le 6 mai à Hanoi par le ministère vietnamien du Travail, des Invalides de guerres et des Affaires sociales et l’Institut allemand Friedrich Ebert à Singapour.

Nécessité d'assurer les intérêts des travailleuses. Photo : Trân Viêt/VNA/CVN


Placé sous le thème «Le bien-être social et les politiques pour les travailleuses enceintes ou parturientes : loi et pratiques au sein de l’ASEAN», ce colloque est le résultat de deux initiatives relevant des Plans d’actions de la Conférence des hauts officiels de l’ASEAN sur le travail (SLOM) et du Comité des femmes de l’ASEAN (ACW) pour la période 2011-2015.

Les participants ont discuté de la nécessité de l’équilibre des sexes à la naissance comme de l’assurance du bien-être des femmes enceintes et parturientes, des succès et potentialités de la coopération en la matière entre les pays membres de l’ASEAN… Ils ont également partagé des expériences sur les politiques et mesures destinées à garantir l’égalité des sexes.

D'après leurs dires, les pays membres de l’ASEAN devraient proposer des politiques pour renforcer le bien-être social afin d’assurer l’accès des travailleuses migrantes au système de bien-être social du pays d'accueil. Des programmes d’action au niveau national et régional pour protéger les travailleuses enceintes ou parturientes ainsi qu’assurer leurs intérêts (allocation, soins sanitaires, préservation contre le licencement…) devraient être déployés.

Selon la Charte de l’ASEAN de 2008, ses pays membres se sont engagés à garantir le bien-être social à toute leur population. Le programme 2010-2015 des ministères du Travail de l’organisation régionale propose des mesures destinées à renforcer la protection des femmes enceintes sur leur lieu de travail.

Les résultats de ce colloque seront rapportés lors de la SLOM et de la réunion de l'ACW .

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm