14/06/2021 17:22
Les Muong qui ont élu domicile dans la province septentrionale de Phu Tho ont une riche tradition culinaire. Leur plat le plus remarquable est le banh chung aux plantes médicinales. Le fameux banh chung, gâteau de riz gluant, plat typique du Nouvel An traditionnel vietnamien, y a une couleur noire et un goût qui rappelle la jungle.

>>Le riz gluant de Muong Và
>>Plateau traditionnel du Têt, culture culinaire unique
 

Le banh chung aux plantes médicinales des Muong de Phu Tho.
Photo : DV/CVN


Le banh chung aux plantes médicinales est l’une des offrandes que les Muong de Phu Tho mettent sur l’autel des ancêtres à l’occasion des fêtes traditionnelles, explique Dô Thi Mân, une Muong du district de Yên Lâp.

"Ce banh chung est un plat traditionnel que mes grands-parents et mes parents m’ont donné à manger depuis ma plus tendre enfance. Ils cueillaient dans la forêt des feuilles de ramie ou de liane vermifuge qu’ils allaient faire sécher et pilonner pour les mélanger avec le riz. C’est à moi qu’ils ont confié la recette familiale", dit-elle.

Ce sont justement les feuilles de ramie ou de liane vermifuge qui distiguent le banh chung des Muong de celui des Kinh, la communauté majoritaire au Vietnam. Les autres principaux ingrédients sont les mêmes : des feuilles de phrynium pour l’emballage, du riz gluant, du haricot mungo et de la viande de porc, à ceci près que la viande choisie par les Muong est plus grasse et coupée en tranches plus fines. Séchées, brûlées et réduites en poudre, les feuilles de ramie ou de liane vermifuge sont diluées dans l’eau et mélangées avec le riz, ce qui lui donne une couleur noire.

Farci avec de la viande et du haricot mungo, le banh chung est emballé dans une feuille de phrynium et bouilli pendant 8 à 10 heures au feu de bois. Ce temps de cuisson est l’occasion pour les seniors de sensibiliser les jeunes aux traditions de la famille et de la communauté…

Les feuilles de ramie ou de liane vermifuge sont des plantes médicinales qui, outre de teindre le riz en noir, ont pour effet d’alléger le plat et de relever son goût. Le banh chung noir est désormais une spécialité locale dont les touristes raffolent. Thao Phuong, une touriste de Hô Chi Minh-ville, en a acheté plusieurs.

"C’est délicieux, et le goût est vraiment original. Moi, j’avais essayé le banh chung à base de riz entier ou de riz gluant de couleur pourpre, mais rien ne peut égaler ce banh chung noir aux plantes médicinales. Il est parfumé et frais, on ne peut qu’en redemander", s’exclame-t-elle.

Et qui dit plantes médicinales dit vertu thérapeutique. Voilà donc un plat qui mérite d’être goûté !


VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.