14/11/2020 12:41
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, président de l'ASEAN 2020, a présidé samedi matin 14 novembre le 8e Sommet ASEAN - États-Unis, tenu en ligne, avec la participation des dirigeants de l’ASEAN et du conseiller à la sécurité nationale américaine R. O'Brien.

>>Le conseiller à la sécurité nationale américaine R. O'Brien au Sommet ASEAN - États-Unis
>>L'ASEAN et les États-Unis signent un accord de coopération
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc préside le 8e Sommet ASEAN - États-Unis.
Photo : Duong Giang/VNA/CVN 


Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a hautement apprécié le partenariat stratégique entre l’ASEAN et les États-Unis, estimant qu'au cours des quatre dernières décennies, les deux parties avaient maintenu des relations sur la base de la confiance mutuelle, du respect et de la compréhension, dans le but commun de promouvoir la paix, la stabilité, le développement et la coopération dans l’intérêt commun.

Le dirigeant vietnamien a estimé les contributions actives des 
États-Unis aux efforts visant à renforcer la confiance, le dialogue et la coopération dans la région à travers les cadres présidés par l'ASEAN.

Il a affirmé que, dans l'esprit "cohésif et résilient", l'ASEAN continuerait à promouvoir une coopération efficace et une coordination étroite avec la communauté internationale, les partenaires, dont les États-Unis, pour répondre rapidement et efficacement aux défis émergents, notamment le contrôle du COVID-19, en minimisant l'impact négatif de la maladie, en maintenant un environnement stable pour promouvoir la reprise et le développement durable.

S'adressant au sommet, le conseiller à la sécurité nationale américain, Robert C. O'Brien, a grandement apprécié le rôle proactif du Vietnam en tant que président de l'ASEAN 2020, en particulier dans la coordination des efforts régionaux dans le contexte de nombreuses difficultés et obstacles, en particulier l'impact négatif de la pandémie de COVID-19. Il a affirmé l’engagement à aider les pays de l'ASEAN à faire face à l'épidémie grâce à une aide financière et matérielle d'une valeur totale de 87 millions d'USD.

Le responsable américain a également affirmé que l'ASEAN avait réussi à construire la communauté et qu'elle jouait un rôle central dans la région, conformément aux intérêts des 
États-Unis, apportant une contribution importante au partenariat stratégique ASEAN - États-Unis. Les États-Unis sont particulièrement intéressés par la coopération scientifique, dans l'éducation et la formation, pour améliorer les ressources humaines, améliorer la capacité des pays à répondre aux défis de la santé et à la résilience.

Robert C. O'Brien a réaffirmé l'engagement des 
États-Unis à construire et à développer un partenariat stratégique ASEAN - États-Unis pour la paix et la prospérité régionales, sur le base du respect de l’indépendance, de la souveraineté et de la coopération mutuellement bénéfique, comme le souligne les "Perspectives de l'ASEAN sur l'Indo-Pacifique".

S'agissant de la coopération sous-régionale, les 
États-Unis ont vivement apprécié la décision de rehausser le partenariat Mékong - États-Unis au niveau de partenaire stratégique, affirmant qu'il était nécessaire de répartir les avantages et les ressources de manière équilibrée et responsable.

Il a affirmé que la Société américaine de financement du développement international (The United States International Development Finance Corporation-DFC) mettait en œuvre de nombreux projets de développement des infrastructures dans la région après avoir investi plus d'un milliard de dollars en Asie du Sud-Est.

Les 
États-Unis réaffirment l'importance du respect du droit international, au libre-échange et du soutien aux états côtiers à exercer leur souveraineté sur les ressources marines, conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer 1982 (CNUDM).

Bon partenariat avec les États-Unis

Les dirigeants de l'ASEAN ont reconnu le bon partenariat avec les États-Unis. L'ASEAN a affirmé faciliter les opérations de plus de 4.200 investisseurs et entreprises américains sur son sol. L'ASEAN encourage les entreprises américaines à investir dans les secteurs prioritaires comme le développement des infrastructures, l'énergie propre, la haute technologie, l'économie numérique.

L'ASEAN estimé les 
États-Unis pour l’octroi de 3,5 milliards de dollars pour améliorer la capacité de santé publique des pays de l'ASEAN au cours des 20 dernières années, et la mise en œuvre de l’Initiative États-Unis - ASEAN pour l'avenir de la santé (U.S.-ASEAN Health Futures initiative).

Les deux parties ont convenu de se coordonner étroitement pour contrôler et repousser le COVID-19, de surmonter rapidement les effets négatifs de l'épidémie, de rétablir et de stabiliser progressivement la vie socio-économique, de maintenir la chaîne de production et d'approvisionnement de la région.

L'ASEAN souhaite que les États-Unis soutiennent activement le Fonds de l'ASEAN de réponse au COVID-19 et à la Réserve de matériel médical de l'ASEAN.

 

Les dirigeants de l’ASEAN et le conseiller à la sécurité nationale américaine R. O'Brien (Centre) participent à la conférence en ligne.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN 


Parlant de la situation internationale et régionale, les dirigeants se sont déclarés préoccupés de la question de la Mer Orientale. Ils ont souligné l'importance du dialogue, de l'instauration de la confiance, du respect de la primauté du droit, de non militarisation, de la retenue, de non recours aux actions complexifiant la situation et le règlement pacifique des différends sur la base du droit international, dont la CNUDM de 1982, considérée comme la base juridique pour toutes les activités en mer.

L'ASEAN a salué les 
États-Unis pour leur contribution active au maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de navigation et de survol dans cette zone maritime, espérant que les États-Unis soutiendront les efforts visant à faire respecter le droit international, établir et partager des normes de conduite, appliquer strictement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), élaborer un Code de conduite en Mer Orientale en vigueur et efficace, conformément au droit international et à la CNUDM de 1982.

États-Unis, un partenaire important de l'ASEAN

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a reconnu les États-Unis en tant qu’un partenaire économique et de développement important de l'ASEAN. En 2019, le commerce bilatéral a atteint 292 milliards de dollars, faisant les États-Unis le deuxième partenaire commercial du bloc régional, et également le plus grand investisseur d’investissement direct étranger, avec de plus de 330 milliards de dollars.

Le dirigeant vietnamien a grandement apprécié le protocole d'accord signé entre l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et l'ASEAN, qui contribue à créer un cadre favorable aux efforts de coopération au développement entre les deux parties. Il s’est félicité d’une subvention de 5 millions de dollars pour la création de l'Institut pour l'initiative des jeunes leaders de l’Asie du Sud-Est à l'Université Ful-Bright au Vietnam, souhaitant que les 
États-Unis ouvrent bientôt un bureau du Centre de contrôle et de prévention des maladies (Centre for Disease Control and Prevention - CDC) des États-Unis à Hanoï.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a clairement affirmé la position du Vietnam, conforme à la position de principe de l'ASEAN concernant la question de la Mer Orientale, qui a été affirmée lors du 36e Sommet de l'ASEAN tenue en juin et de la 53e réunion des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN organisée en septembre 2020 ainsi que lors de ce 37e Sommet de l’ASEAN, pour faire de cette zone maritime une zone de paix, de stabilité et de coopération.

Le sommet a adopté la Déclaration commune sur le développement des ressources humaines. Le président du sommet a publié une Déclaration du Président sur les résultats du 8e Sommet ASEAN - 
États-Unis. 

VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.