11/06/2018 23:08
Le 3e dialogue sur l’océan placé sous le thème "Le droit international et la Mer Orientale" a eu lieu le 11 juin à Hanoi.
>>Sus aux actions préjudiciables à la paix, à la stabilité en Mer Orientale
>>Le Vietnam attache de l'importance au partenariat ASEAN - Australie
>>Le Japon préoccupé par la militarisation chinoise en Mer Orientale

Organisé conjointement par l’Académie diplomatique du Vietnam, la fondation Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS en Allemagne) et l’ambassade d’Australie à Hanoi, ce dialogue s'est focalisé sur la situation en Mer Orientale sous un angle juridique et sur la recherche d'initiatives dans la coopération et la gestion des litiges.

Le 3e dialogue sur l’océan placé sous le thème "Le droit international et la Mer Orientale" a eu lieu le 11 juin à Hanoi. Photo: VNA/CVN

Ce dialogue s’est déroulé dans le contexte où de nouveaux déroulements posent de nombreuses questions sécuritaire et juridique pour les pays de la région. Pour l’heure, les pays de l’ASEAN et la Chine sont en train de négocier des contenus du Code de conduite en Mer Orientale (COC), ce qui attire l’intérêt des experts et juristes. Pourtant, deux ans après la sentence de la  Cour permanente d'arbitrage de La Haye (CPA) dans le cadre du procès introduit par les Philippines contre la  Chine sur les revendications chinoises  en Mer Orientale, la région n’a pas encore obtenu de résultats considérables pour atténuer la tension et les différends.

S’exprimant à l’ouverture du dialogue, le docteur Le Hai Binh, recteur adjoint de l’Académie diplomatique du Vietnam, a souligné le rôle du droit international dans le maintien de l’ordre et de la sécurité internationale. Cet événement constitue une opportunité pour promouvoir la compréhension entre les experts, les décideurs politiques et le public, et réduire les divergences de vues.

Nécessité des solutions communes et pacifiques

Peter Girke, représentant de la KAS a insisté sur le fait que le droit et la paix constitue les valeurs fondamentale de sa fondation. La Mer Orientale nécessite des solutions communes et pacifiques, respectant le droit international pour régler les différends territoriaux. Nous espérons que ce dialogue permettra aux experts juridiques et  décideurs politiques de réfléchir sur des principes juridiques internationaux pour régler les litiges.

De son côté, la conseillère de l’ambassade d’Australie, Stacey Nation, a confié que son ambassade avait organisé  ce dialogue pour affirmer son engagement dans le Livre blanc sur les politiques diplomatiques de l’Australie, promouvoir une région Indo-pacifique ouverte, sécuritaire et prospère. Les droits de tous les pays doivent être respectés et les différends réglés de manière pacifique et en conformité avec le droit international.

L’événement a vu la participation de trois orateurs vietnamiens et étrangers que sont le Docteur Nguyen Hong Thao,  vice-président de la Commission du droit international des Nations Unies, le Docteur Herman J. Kraft, de l’Université des Philippines, et le Docteur Yan Yan, de l'Institut national pour les études de la mer de Chine méridionale (mer Orientale) (Chine), ainsi que de 80 délégués venus de bureaux de représentation étrangère, d'organes et des chercheurs vietnamiens.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Succès de la campagne de promotion de l’image de Hanoï sur CNN La chaîne de télévision américaine CNN International diffuse des émissions sur Hanoï du 20 septembre au 25 novembre, dans le cadre de son programme de coopération avec la capitale, et ce à une période où a lieu le vote des prix "World Travel Awards 2018" organisés par l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT).