18/11/2021 17:18
Intitulé "Revue du passé pour un avenir meilleur", le 13e colloque international sur la Mer Orientale a débuté jeudi 18 novembre à Hanoï.

>>Les propositions du Vietnam sur la Mer Orientale saluées à l’ONU
>>Mer Orientale : les Philippines soulignent l'importance de la paix et de la stabilité
 

Le vice-ministre des Affaires étrangères, Pham Quang Hiêu, s'exprime lors du 13e colloque international sur la Mer Orientale, 18 novembre, à Hanoï.
Photo : VNA/CVN


Placé sous les auspices de l’Académie diplomatique du Vietnam (ADV), l’évènement a réuni en présentiel 180 délégués et 400 autres virtuellement. Parmi eux, 15 ambassadeurs, des représentants en chef d’une vingtaine d’institutions internationales et une soixantaine de chercheurs de trente pays.

Dans son allocution de bienvenue, le vice-ministre des Affaires étrangères, Pham Quang Hiêu, a déclaré qu'au cours de l'année écoulée, la situation en Mer Orientale avait encore connu de nouvelles préoccupations potentielles.

Alors que la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (UNCLOS) de 1982 est considérée comme une norme de conduite commune, il existe encore de nombreux codes ou pratiques nationaux qui sont incompatibles ou contraires à l'UNCLOS. Les droits et intérêts légitimes des 
États côtiers n'ont pas été pleinement respectés. Cela n'est pas propice aux processus de confiance et de coopération dans la région.

En outre, la pandémie de COVID-19 a profondément impacté tous les aspects du monde. Par conséquent, la communauté internationale doit se donner la main et coopérer pour surmonter la pandémie, relancer l'économie et atteindre les objectifs mondiaux, pour un avenir meilleur, a-t-il souligné.

 

Des experts internationaux au colloque tenu le 18 novembre, à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Il a souhaité voir ce colloque se concentrer sur le renforcement des échanges et dialogues entre les pays, notamment des pays demandeurs, afin de contrôler les désaccords et de rechercher des solutions mutuellement acceptables, des solutions visant à renforcer l'ordre en Mer Orientale sur la base du droit international, en particulier l'UNCLOS ; la construction d’une structure de sécurité multilatérale dans la région, pour gérer efficacement les défis de sécurité traditionnels et non traditionnels avec le rôle central de l'ASEAN ; la recherche de mesures pour promouvoir la coopération maritime dans de nombreux domaines, l'application des sciences et technologies à la gestion marine, en particulier l'économie bleue, afin de restaurer l'économie et la chaîne d'approvisionnement en mer.

La directrice de l’ADV, Pham Lân Dung, a partagé que dans le contexte de pandémie de COVID-19 qui dure plus longtemps que prévu, l’organisation de ce colloque était un effort de l'ADV pour maintenir la participation des universitaires nationaux et internationaux de premier plan pour discuter scientifiquement, franchement, objectivement de la situation et des solutions au problème en Mer Orientale. L'organisation de ce colloque a également reçu le soutien de nombreux partenaires et amis nationaux et internationaux.

Ce colloque se clôturera vendredi 19 novembre.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam