17/02/2019 14:51
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a affirmé samedi 16 février qu'il n'y aura pas de stabilité régionale si les parties excluent la Russie et imposent leur propre volonté.
>>Kremlin: les nouvelles sanctions américaines reflètent la concurrence injuste
>>Moscou dénonce des décisions qui menacent la "stabilité mondiale"

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.
Photo: AFP/VNA/CVN 

M. Lavrov a fait cette déclaration lors d'un discours prononcé à l'occasion de la Conférence sur la sécurité à Munich, au cours de laquelle des dirigeants mondiaux se sont réunis pour discuter des principaux problèmes de sécurité dans le monde.

M. Lavrov a dit que le monde se trouve à un moment où "l'ancienne crise s'aggrave et une nouvelle crise émerge" et que la participation de la Russie est essentielle pour maintenir la stabilité dans certaines régions sous tension, ajoutant que certaines initiatives visant à résoudre la crise en matière de sécurité étaient "orientées par l'OTAN".

"Nous ne pouvons pas renforcer notre sécurité aux dépens des autres", a dit M. Lavrov.

La déclaration du ministre des Affaires étrangères russe est intervenue environ une demi-heure après le discours du vice-président américain Mike Pence, qui avait appelé les membres de l'OTAN à rester engagés et forts pour contrer ce qu'il a appelé la menace russe.

De son côté, M. Lavrov a qualifié d'"absurde" le bras de fer entre l'Europe et la Russie, affirmant que l'Europe avait subi d'énormes pertes à cause des sanctions contre la Russie.

La Russie est intéressée par une Union européenne forte, indépendante et ouverte, "peu importe ce que les nombreuses spéculations peuvent dire", a-t-il conclu.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam