01/09/2019 15:45
>>Carlos Ghosn poursuit Nissan et Mitsubishi pour rupture abusive de contrat
>>Macron appelle Renault-Nissan à "sortir plus forte" de la crise
>>Macron à Tokyo: "Nous tenons beaucoup" à l'alliance Renault - Nissan

L'avocat français de l'ex-Pdg de Renault-Nissan Carlos Ghosn, sous le coup de quatre inculpations au Japon, s'en prend frontalement au parquet de Tokyo, évoquant des "manquements à l'impartialité", dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche. Me Zimeray estime ainsi que "tout a été fait pour enraciner, avant son procès, l'idée de la culpabilité de Carlos Ghosn, notamment la distillation dans la presse de +confidences+ systématiquement à charge et ne laissant aucun doute possible sur leur origine: le procureur de Tokyo". Me Zimeray affirme que "le traitement réservé à notre compatriote est discriminatoire", et que "cet acharnement d'exception compromet la possibilité d'un procès équitable". L'avocat de M. Ghosn ajoute en outre qu'en France, "les grands principes n'ont pas résisté longtemps à la quête de bonne conscience, primant celle de la vérité", expliquant que le conseil d'administration de Renault a privé son ancien dirigeant de ses droits à rémunération et retraite "sans attendre d'y voir clair", et que des extraits d'un audit "ont été répandus avant même que le principal intéressé n'ait été appelé à se justifier". Carlos Ghosn a été arrêté le 19 novembre 2018, à son atterrissage à Tokyo. Le dirigeant franco-libano-brésilien de 65 ans est soupçonné d'avoir omis de déclarer une grande partie de ses revenus aux autorités boursières entre 2010 et 2015. Libéré sous caution en avril, il attend aujourd'hui au Japon son procès.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.