21/01/2020 15:00

>>Bœing abattu en Iran : des arrestations, l'indignation perdure
>>L'Iran reconnaît finalement avoir abattu l'avion ukrainien par "erreur"

L'avion de passagers ukrainien qui s'était écrasé peu après son décollage de la capitale iranienne Téhéran le 8 janvier avait été atteint par deux missiles à courte portée de type TOR-M1, a révélé la chaîne de télévision d'État iranienne IRIB mardi 21 janvier. "Deux missiles TOR-M1 ont été tirés contre l'appareil depuis le Nord", a déclaré la chaîne de télévision, citant le dernier rapport en date de l'Organisation iranienne de l'aviation civile. "La façon dont les missiles ont provoqué l'accident et l'analyse de cette mesure sont à l'étude", a ajouté IRIB. Le Boeing 737-800 de la compagnie ukrainienne UIA qui avait décollé de Téhéran à destination de Kiev s'était écrasé près de l'aéroport international Imam Khomeini, tuant la totalité des 176 passagers et membres d'équipage à son bord. Trois jours plus tard, les forces armées iraniennes ont confirmé que l'avion de ligne avait été abattu "involontairement" par l'armée, car il avait été "pris à tort pour une cible ennemie" évoluant à proximité d'un "site militaire sensible appartenant au Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI)" iranien. La tragédie a eu lieu dans un contexte de tensions accrues entre l'Iran et les États-Unis. Quelques heures auparavant, l'Iran avait tiré des missiles sur deux bases abritant des troupes américaines en Irak, en représailles pour l'exécution par les États-Unis du général Qassem Soleimani, le commandant de la force d'élite al-Qods du CGRI.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.