19/07/2021 18:38
Le Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville a donné des instructions pour réduire le temps d'isolement et de traitement dans les établissements médicaux pour les cas F0 asymptomatiques, permettant à certains cas F0 de s’isoler chez eux.

>>Ho Chi Minh-Ville pilote une application de surveillance des personnes en quarantaine à domicile
>>COVID-19 : 2.015 nouveaux cas détectés lundi matin
>>COVID-19 : Binh Duong met en service un hôpital de campagne de 1.500 lits
 

Isoler les FO asymptomatiques à la maison est une mesure appropriée dans la  situation actuelle.


Il s'agit d'une solution indispensable face à la pandémie actuelle afin de réduire la surcharge des hôpitaux. Selon les experts, cela est approprié dans ce contexte et offre un confort psychologique aux patients.

Mesure adaptée à la situation

Selon les dernières directives du Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville, les personnes atteintes de COVID-19 qui sont isolées à l'hôpital doivent remplir 4 conditions pour bénéficier de l’isolement à domicile: symptômes cliniques plus visibles, résultats du test RT-PCR négatifs (charge virale faible (valeur CT > 30), période d'isolement complète de 10 jours dans un hôpital de campagne ou un hôpital de ville, engagement à remplir les conditions nécessaires pour un traitement et un isolement à domicile telles que chambre et toilette indépendantes, désinfectants et installation de caméra de surveillance à la sortie.

Quant aux personnes atteintes du COVID-19 dans la communauté, elles doivent remplir 3 conditions : pas de symptômes cliniques, résultats du test RT-PCR après 24 heures (à compter du jour de l'admission) présentant une faible charge virale (valeur CT > 30),  engagement à respecter les règles de prévention de l’épidémie.

Actuellement, Hô Chi Minh-Ville dispose de 24 hôpitaux de traitement du COVID-19 (19 mis en place et 5 en cours d'établissement) avec une capacité totale de 50.000 lits (au 14 juillet, 16.757 personnes étaient traitées). Les hôpitaux ont signalé des surcharges car le nombre de cas par jour s'élève à plus de 2.000.

Les experts soulignent qu'avec cette croissance, la ville doit créer un hôpital de campagne supplémentaire d'une capacité de près de 3.000 lits.

Le professeur agrégé Lê Minh Khôi, chef du département des sciences et de la formation, hôpital universitaire de médecine et de pharmacie de Hô Chi Minh-Ville (HUMP), a suggéré que tous les F0 ne devraient pas être concentré sur un hôpital de campagne pour éviter d’éventuelles surcharges. Certains hôpitaux sont vraiment surchargés en termes d'installations, de logistique, de gestion et de ressources humaines. Pendant ce temps, de nombreuses personnes infectées ne présentent aucun symptôme et disposent de suffisamment de conditions pour s'auto-surveiller à la maison. Par conséquent, selon le médecin Khoi, l'objectif de cette phase est de se concentrer sur la détection de patients gravement malades et de les sauver. Parallèlement, il est nécessaire de vacciner en urgence les sujets à risque (personnes âgées, atteintes de comorbidités...) pour réduire le nombre de décès.

 

Les caméras de surveillance sont  obligatoires pour les cas d’isolement à domicile.


Partageant le même avis, le Dr Truong Huu Khanh, consultant spécialiste du Département d'infection - Neurologie, de l’hôpital pédiatrique enfants 1 (Hô Chi Minh-Ville), a déclaré qu'il est nécessaire d’isoler  tous les F0 de la communauté, enlevant ainsi un poids  sur les épaules  du personnel soignant qui doit se concentrer sur les personnes les plus gravement malades. Par conséquent, il est approprié de laisser les F0 asymptomatiques à la maison dans le contexte actuel.

Le professeur agrégé Nguyên Truong Son, vice-ministre de la Santé, a indiqué que le nombre de cas de COVID-19 à travers le pays, et à Hô Chi Minh-Ville en particulier, augmente rapidement. Environ 70 à 80 % des patients ne présentent aucun symptôme. Par ailleurs, selon les dernières recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il est possible de réduire le temps de traitement des patients   dans les établissements médicaux. Sur cette base, le ministère de la Santé a publié une dépêche officielle n°5599 sur le traitement des F0 à domicile après une période de traitement dans un établissement médical. Plus précisément, lorsque les F0 asymptomatiques sont traités dans un établissement médical pendant 10 jours, associés à deux tests négatifs, ils seront transférés en isolement à domicile. Les F0 à faible charge virale  peuvent également être mis en quarantaine à domicile car le risque de contamination est très faible.

Surveillance des FO à domicile

En se basant sur l'évaluation réelle du traitement et des statistiques, les experts ont déclaré que les F0 sans symptômes n'ont pas besoin d'une surveillance médicale étroite comme les patients présentant des symptômes moyens  ou graves. Ces cas ne nécessitent que des prélèvements réguliers d’échantillons à des jours fixes.

Le Prof agrégé Lê Minh Khôi a déclaré que les  asymptomatiques peuvent rester dans leur résidence, en respectant strictement la distance entre les personnes et en étant muni de saturomètre (SpO2). Cet appareil  est bon marché et facile à utiliser. Il est nécessaire d'accélérer leur importation et leur distribution par les secteurs de la santé des quartiers pour examiner la santé de ces malades à domiciles. L'allocation du personnel médical pour surveiller les F0 à domicile doit être évaluée en fonction des conditions  locales. Il n'est nécessaire d'intervenir qu’en cas de force majeure.

 

Seul les FO gravement malades sont traités à l’hôpital.


Afin d'assurer la sécurité lors de l'isolement et du traitement des F0 à domicile, le vice-ministre de la Santé Nguyên Truong Son a déclaré qu'à l'heure actuelle, le rôle du système de santé de base est très important. Les autorités sanitaires locales suivent la   santé des patients FO, leur donnent des médicaments à la maison (antipyrétiques et autres pour améliorer la résistance).

En cas de problème, les F0 seront ramenés à l'hôpital pour des  traitements supplémentaires. Le principe de sécurité est l'exigence la plus importante pour leur isolement à domicile après un traitement dans un établissement médical. "Nous espérons que la mise en isolement des F0 asymptomatiques à domicile après une période de traitement contribuera à réduire la surcharge des hôpitaux. Et   lorsque les patients sont proches de leurs familles, cela offre de meilleures  conditions de guérison", a déclaré le vice-ministre Nguyên Truong Son. 

En ce qui concerne l'utilisation d'une application pour la gestion et la surveillance des F1 à domicile, Trân Phuc Hông, directeur général adjoint de TMA Solutions, a déclaré que l'application "Stayhome" est utilisée à titre expérimental pour la surveillance des F1 et F2 à domicile dans les arrondissements 12, Tân Binh, Go Vap. Cependant, pour suivre l’état de santé des  F0 à domicile, TMA a développé et intégré un dispositif portable intelligent dans l'application "Stayhome".

"L'appareil portable intelligent peut vérifier automatiquement d'autres indicateurs de santé tels que pression artérielle, fréquence cardiaque, niveaux d'oxygène dans le sang, calories consommées, etc. Le personnel médical chargé de la surveillance via le système sera alerté immédiatement lorsque le patient présentera des indicateurs de santé anormaux", a déclaré Trân Phuc Hông.

Lors de la conférence   bilan de la mise en œuvre pendant 7 jours de la Directive N° 16/CT-TTg dans la ville tenue le 15 juillet, le secrétaire du Comité du parti communiste pour Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Van Nên, a reconnu que le travail d'isolement et de traitement du COVID-19 est bien plus lourd que le mois dernier, mais la ville et ses localités ont surmonté les difficultés pour bien remplir les tâches.

Dans les temps à venir, la ville se concentrera sur l'étude des orientations du ministère de la Santé sur la classification des F0, F1... ; se coordonnera avec les familles pour mettre en œuvre rapidement l'isolement à domicile dans   conformément aux critères de sécurité défendus par le ministère de la Santé. Cette solution est considérée comme de la plus haute importance dans la situation actuelle.

 

Texte et photos : Quang Châu/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.