02/08/2019 23:10
L'Australie s'est engagée à verser 55 millions de dollars pour lutter contre la traite des êtres humains en Asie du Sud-Est, en promettant de lutter contre "l'esclavage moderne" dans cette région.

>>Des experts s’inquiètent de la situation en Mer Orientale
>>Les ministres de l'ASEAN discutent d’une série de problèmes régionaux
>>L'ASEAN et la Chine discutent de la situation en Mer Orientale
 

Des délégués lors de la réunion ministérielle ASEAN - Australie tenue à Bangkok, en Thaïlande, le 1er août. Photo: VNA/CVN


Le financement fait partie d'une stratégie de 10 ans qui comprend une formation à la police et aux juges pour mener des enquêtes sur les réseaux criminels, a déclaré la ministre australienne des Affaires étrangères, Marise Payne, citée par l’Agence France-Presse (AFP), lors de la 52e conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN (AMM-52) tenue le 1er août à Bangkok (Thaïlande).

L'initiative soutiendra également des enquêtes internationales conjointes pour aider à sauver les victimes et garantir que les trafiquants soient traduits en justice, a-t-elle ajouté.

Dans ses propos, la ministre australienne des Affaires étrangères, Marise Payne, a remarqué qu'il existait de nombreux facteurs entraînant l’augmentation de la criminalité transnationale, de la corruption à l'inégalité du statut des enfants et des autres groupes les plus vulnérables.

La demande croissante de main-d'œuvre de bon marché, en particulier dans les secteurs de la pêche et de la construction, a également stimulé les réseaux de trafiquants des êtres humains en Asie du Sud-Est, a conclu la ministre australienne des Affaires étrangères.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La Fête des Cham ouverte à la ville de Tuy Hoà La cinquième édition de la Fête de la culture, des sports et du tourisme des Cham s’est ouverte lundi soir 19 août dans la ville de Tuy Hoà, province centrale de Phu Yên, en présence du vice-Premier ministre Vu Duc Dam.