01/10/2018 17:08
L'Australie respectera ses objectifs de l'Accord de Paris sur le climat, à la faveur des investissements dans les technologies des énergies renouvelables, a souligné dimanche 30 septembre le Premier ministre Scott Morrison.
>>Australie : 2017 a été l'une des années les plus chaudes
>>En Australie, le mois de juillet le plus chaud depuis un siècle

Le nouveau Premier ministre australien Scott Morrison.
Photo: Reuters/VNA/CVN


"Les investissements dans les énergies renouvelables se poursuivent d’une cadence soutenue et nous avons atteint le seuil où les investissements sont devenus rentables sans subventions", a expliqué M. Morrison dans un programme télévisé.

Ces commentaires interviennent suite à la publication, vendredi 28 septembre, de nouveaux chiffres qui montrent que les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 0,3% au cours du premier trimestre 2018, sous l’effet de l’expansion de l’exportation et de la production de gaz.

"Les émissions sont au plus bas niveau depuis 28 ans, et ces chiffres, en particulier pour le trimestre de mars, sont basés sur des chiffres d’une production du gaz naturel liquéfié plus élevée pour cette période", a relativisé le chef du gouvernement.

Répondant aux critiques qui font savoir que l’absence d’une politique climatique continue de faire augmenter les émissions et de les éloigner des objectifs de Paris, le Premier ministre australien a indiqué que le pays "dispose des politiques à grande et à petite échelle, notamment le Fonds de financement de l'énergie propre et le Fonds de réduction des émissions, et "nous sommes sur la bonne voie pour y arriver ".

De son côté, le directeur de Climate Analytics, Bill Hare, a indiqué que les chiffres du premier trimestre montrent que l’Australie n’est pas en mesure de respecter ses engagements de l’Accord de Paris de réduire ses émissions de 28% à 26% d’ici 2030. "Sur les tendances actuelles, avec pratiquement aucune politique en dehors de l'objectif d'énergie renouvelable, qui expirera en 2020 et ne sera pas remplacé, les émissions vont galoper bien au-delà de l'objectif de l'accord de Paris", a-t-il affirmé.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.