23/08/2018 18:40
Le sélectionneur de l'Australie Michael Cheika a été contraint de remanier son XV de départ, après les blessures de plusieurs titulaires et pour pallier aux défaillances perçues lors du premier match, pour affronter une nouvelle fois les All Blacks samedi 25 août lors du Rugby Championship.
>>Rugby: retrouvailles épicées Angleterre-Australie
>>Rugby : pas de revanche pour des Bleus bis valeureux face aux Blacks

L'Australien Dane Haylett-Petty (centre) à la lutte avec les Irlandais Johnny Sexton (gauche) et Rob Kearney (droite) lors d'un test-match à Brisbane, le 9 juin. Photo: AFP/VNA/CVN

L'Australie doit impérativement s'imposer si elle veut conserver la moindre chance de remporter sa première Bledisloe Cup depuis 2002, après avoir été défaite samedi dernier 18 août par son grand rival neo-zélandais lors du premier match (13-38).

Mais les Wallabies, qui avaient dû faire face à plusieurs forfaits à Sydney, devront cette fois se passer aussi de leur star Israel Folau.

Ce sera donc Dane Haylett-Petty qui officiera pour la première fois en tant qu'arrière dans la sélection. Le joueur de 29 ans est d'habitude utilisé en tant qu'ailier, mais évolue déjà en tant qu'arrière pour son club des Melbourne Rebels.

L'attaque australienne, perçue comme responsable de l’effondrement des Wallabies en deuxième période samedi 25 août, verra elle aussi quelques changements, avec notamment Sekope Kepu qui sera relégué sur le banc au profit de Allan Alaalatoa.

Enfin, le pilier Scott Sio, qui, blessé, n'avait pu jouer le week-end dernier, fera lui son retour sur le terrain.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.