15/02/2020 23:09
Un tiers des étudiants chinois bloqués par la décision de l'Australie de prolonger d'une semaine son interdiction d'entrée sur son territoire de tous les non-résidents arrivant de Chine, dans un climat d'inquiétudes accrues entourant le nouveau coronavirus (Covid-19), envisagent d'étudier dans un autre pays, selon une récente enquête.
* Ainsi, quelque 32% de plus de 16.000 étudiants interrogés ont déclaré qu'ils comptent s’inscrire dans des universités dans d’autres pays s'ils ne pouvaient pas se rendre en Australie pour le premier semestre de 2020, révèle l’enquête menée du 5 février au 9 février par l'Education Consultants Association of Australia via la plate-forme chinoise de médias sociaux, WeChat, auprès de 73% des étudiants qui suivent actuellement des études en Australie et 26% des nouveaux étudiants.


Interrogés sur leurs "destinations alternatives", 58% des étudiants ont choisi le Royaume-Uni, 31% le Canada et 6% les États-Unis, note l'enquête publiée samedi 15 février. L'enquête est "un réel signe de préoccupation que ces étudiants iront ailleurs", a souligné Vicki Thomson, directrice générale du Groupe des huit (Go8), regroupement les huit principales universités australiennes. Plus de 105.000 étudiants chinois fréquentent les huit universités du groupe.

Les deux principaux concurrents de l'Australie dans le secteur de l'enseignement supérieur, le Royaume-Uni et le Canada, n'ont pas imposé une interdiction de voyager aux non-résidents en provenance de Chine, a rappelé Mme Thomson, faisant savoir que la perte des étudiants chinois aurait également un effet sur d'autres pans de l’économie australienne.

Un total de 15 cas confirmés du Covid-19

Le ministre de l'Intérieur, Peter Dutton, a tenté vendredi 14 février  de calmer les inquiétudes chinoises après la décision australienne de prolonger d’une semaine son interdiction de voyager aux non-résidents en provenance de Chine.

"Bien sûr, nous voulons travailler en étroite collaboration avec le gouvernement chinois, mais notre responsabilité est d'assurer la sécurité des Australiens", a souligné M. Dutton dans une déclaration à la presse.

Jeudi 13 février, l'ambassade de Chine à Canberra a exprimé "son profond regret et son mécontentement" concernant cette décision, affirmant que le gouvernement chinois a pris "les mesures de prévention et de contrôle les plus rigoureuses" contre cette épidémie.

Les ressortissants australiens, les résidents permanents et leurs familles immédiates ont été exemptés de cette interdiction, qui ne s'applique pas également aux personnes qui ont quitté la Chine avant le 1er février. Cette interdiction de voyager s'applique uniquement en Chine continentale. Les voyageurs des régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao n’y sont pas inclus.

L'Australie compte actuellement 15 cas confirmés du Covid-19 alors que quatre Australiens figurent parmi les 65 cas confirmés à bord du bateau de croisière Diamond Princess en quarantaine à Yokohama au Japon.


APS/VNA/CVN

 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le carnaval de Ha Long aura lieu en septembre si le COVID-19 est sous contrôle Le carnaval de Ha Long et la Semaine du tourisme Ha Long - Quang Ninh 2020 seront organisés à l’occasion de la Fête nationale du Vietnam (2 septembre) si l’épidémie de COVID-19 est sous contrôle, a annoncé le Comité populaire de la province de Quang Ninh (Nord).