14/04/2016 11:41
L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) regroupe plus de 800 institutions universitaires, utilisant la langue française dans plus de 100 pays. En Asie-Pacifique, le Vietnam profite de plus en plus des actions renforcées et des engagements de cette organisation.

>>L’AUF aux côtés de la formation francophone du Vietnam
>>Pour le rayonnement de la Francophonie universitaire en Asie-Pacifique
>>Renforcer l’enseignement du et en français au Vietnam


Le Vietnam est l’un des pays observant une présence de plus en plus renforcée de l’AUF.    Photo : AUF/CVN

«Plus que jamais les universités ont un rôle majeur à jouer dans le développement global ; elles doivent assumer voire revendiquer, leur mission économique et sociale au-delà de leur rôle académique. L’AUF est là pour les aider à faire connaître leur expertise et leurs innovations en matière de formation, de recherche, de gouvernance, à les capitaliser et à les partager». Jean-Paul de Gaudemar, nouveau recteur de l’AUF, a profité de la Semaine de la Francophonie et de la langue française - célébrée partout dans le monde du 12 au 20 mars - pour exalter le rôle des universités et évoquer la volonté de son agence. 

L’AUF est l’une des plus importantes associations d’institutions d’enseignement  supérieur et de recherche au monde. Elle est également l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage. Ce réseau international universitaire francophone est un atout majeur pour la francophonie universitaire non seulement dans la transmission et le développement des savoirs, mais aussi dans le développement économique mondial.

Le réseau universitaire de l’AUF est un vivier d’innovations en matière de formation, de recherche et de gouvernance. L’agence, en tant que tête de réseau, se doit de capter ces «initiatives innovantes», les soutenir, les faire connaître, les capitaliser et les partager. L’agence doit-elle même être un moteur de l’innovation et susciter projets et initiatives. Ses membres sont riches d’expertises souvent mal connues qu’elle souhaite mettre en lumière, afin d’en favoriser le transfert au sein de son réseau et de ses partenaires extérieurs. Elle doit avoir un rôle de coordinateur, de rassembleur, de démultiplicateur de bonnes pratiques. Cette expertise sera d'autant mieux valorisée qu'elle sera mise au service de projets fondés sur des partenariats multiples, notamment avec des acteurs du monde économique et social.

L’agence aide ses membres à être partie prenante du développement économique, en les appuyant pour créer des partenariats. Ces alliances permettront d'optimiser les moyens et de créer un effet levier. L’AUF se positionnera ainsi comme un facilitateur de projet. Cette capacité à travailler en réseau avec l’ensemble des acteurs du développement doit être au cœur de ses préoccupations.

Stratégie de l’AUF en Asie-Pacifique

Le bureau Asie-Pacifique (BAP) de l’AUF est établi  à Hanoi depuis le 30 mars 1993. Il représente l’AUF au Cambodge, au Laos, au Vietnam et au Vanuatu, auprès de 71 établissements d’enseigne-ment supérieur et de recherche dans 12 pays. Depuis plus de 20 ans, ce bureau, à travers ses implantations (trois antennes, cinq campus numériques francophones, un institut, quatre campus numériques francophones partenaires et 16 espaces numériques francophones partenaires au Vanuatu), a pour objectifs de soutenir et d’accompagner les stratégies de développement des établissements membres, de faire émerger une nouvelle génération d’enseignants, de chercheurs, d’experts et de professionnels et de promouvoir la communauté scientifique francophone pour qu’elle devienne une référence internationale et apporte sa contribution aux enjeux mondiaux.

Les missions principales du BAP sont axées sur quatre volets majeurs : enseignement supérieur et transferts d’expertise; la recherche et thématiques intégrées ; numérique éducatif et services à la communauté universitaire francophone ; programmation scientifique et vie associative.

L’AUF est l’une des plus importantes associations d’institutions d’enseignement  supérieur et de recherche au monde. Photo : AUF/CVN

Conférence générale des recteurs à Hanoi

Le Vietnam compte une quarantaine d’institutions membres de l’AUF. Le BAP de l’AUF a eu d'importantes contributions au développement de l'éducation et de la formation en français dans ce pays asiatique. Il a octroyé des bourses aux enseignants comme aux étudiants vietnamiens au service de la formation et de la recherche dans des thématiques prioritaires.

En avril 2015, le Vietnam a été choisi pour l’organisation de la 11e Conférence générale des recteurs des universités membres de l’AUF en Asie-Pacifique (Confrasie). Une centaine de recteurs et présidents d’établissements membres en Asie et dans le Pacifique se sont réunis à Hanoi à cet événement. L’occasion d’échanger sur la politique scientifique et les orientations de la programmation quadriennale du BAP, mais aussi de mener une réflexion sur la définition et la mise en œuvre d’une stratégie associative de l’AUF au niveau de la région. Cette conférence a accueilli une centaine de représentants de 84 établissements du Cambodge, de Chine, d’Inde, du Japon, du Laos, de Nouvelle-Calédonie, de Thaïlande, du Vanuatu et du Vietnam.

Tout en renforçant ses activités au Vietnam, au Cambodge et au Laos, l'AUF développe de plus en plus d'actions dans les autres pays d'Asie et du Pacifique, avec un accent particulier sur la Chine et sur l'ensemble des pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) qui devient un grand espace de libre circulation des marchandises, des biens et des personnes.
 
Bùi Phuong/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

L’IFC soutient le développement durable du tourisme au Vietnam et au Laos La société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, va accorder un prêt de 87,5 millions de dollars à la compagnie immobilière BIM Land pour développer un projet d’infrastructures au service du tourisme au Vietnam et au Laos.