13/08/2017 18:18
L’athlétisme est la discipline qui a rapporté le plus grand nombre de médailles d’or au Vietnam aux derniers Jeux de l’Asie du Sud-Est (SEA Games). Pour la 29e édition qui se déroulera du 19 au 31 août prochain en Malaisie, le Vietnam entend décrocher entre 10 et 12 médailles d’or.
>>SEA Games 29 : tous les espoirs sont permis pour les golfeurs vietnamiens
>>SEA Games 29 : "La délégation vietnamienne est fin prête"
>>Rencontre avec des sportifs avant leur départ pour les SEA Games 29

L’athlétisme a toujours été prolifique pour le Vietnam durant les dernières éditions des SEA Games.
Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN

Aux Championnats d’athlétisme d’Asie, Nguyên Thi Huyên et Bùi Thi Thu Thao ont remporté chacune une médaille d’or respectivement dans le 400 m et le saut en longueur.

Avec ses médailles d’argent gagnées dans d’autres catégories, l’équipe vietnamienne s’est classée cinquième au classement général, son meilleur classement jusqu’à présent. Galvanisé par cette performance, le pays s’est fixé comme objectif de récolter entre 10 et 12 médailles d’or aux prochains SEA Games.

“Depuis quelques années, l’athlétisme est le fleuron du sport vietnamien. Nous  avons des sportifs capables de décrocher des médailles au niveau mondial”, fait savoir Trân Duc Phân, directeur adjoint du Département général de l’éducation physique et des sports, également chef de la délégation vietnamienne aux 29es SEA Games.

Les nouvelles forces en présence

“Pour participer aux 29es SEA Games, nous avons sélectionné des athlètes chevronnés et des jeunes athlètes”, explique-t-il. “L’équipe vietnamienne comprend de très jeunes athlètes qui se sont récemment distingués, à l’instar de Tu Chinh dans la course de vitesse ou Nguyên Van Dông dans le saut en longueur... Même s’ils sont très jeunes, ils sont tout à fait capables de se mesurer lors de ces événements.”

Pour Duong Duc Thuy, responsable de l’athlétisme au Département général de l’éducation physique et des sports, l’objectif de remporter une douzaine de médailles d’or est réaliste : “Beaucoup se demandent pourquoi l’objectif de ces jeux a été revu à la baisse par rapport à l’édition précédente. La raison est simple. Beaucoup d’athlètes chevronnés ont pris leur retraite mais nous pouvons compter sur le très haut potentiel des nouveaux. Tu Chinh, par exemple, pourrait tout à fait succéder à Vu Thi Huong.”

Selon Nguyên Trong Hô, un autre responsable du Département général de l’éducation physique et des sports, les athlètes vietnamiennes devraient dominer les épreuves de 4 x 400 m, 400 m et 400 m haies.

“Dans le 400 m femme, Quach Thi Lan, Nguyên Thi Huyên et Nguyên Thi Oanh devraient être capables de concourir pour la médaille d’or. Leurs performances s’inscrivent déjà au niveau du continent asiatique. Elles sont nées en 1995 ou 1996, elles ont donc encore de belles années devant elles.”

En 2015, lors des 28es SEA Games de Singapour, l’athlétisme vietnamien avait remporté 11 médailles d’or, un score bien en deçà de son potentiel réel. Certaines des épreuves phares du Vietnam ayant été retirées par la Malaisie, le 3.000 m haies femmes notamment, remporter plus de 10 médailles d’or dans ces conditions, aux 29es SEA Games, semble donc tout à fait possible.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

La pagode de Long Tiên, une destination incontournable Long Tiên, qui se trouve dans la rue éponyme, au pied de la montagne Bài Tho (Poème), est la plus grande pagode de la ville de Ha Long, province de Quang Ninh (Nord).