12/04/2020 21:07
Vun Art, une coopérative du village de la soie de Van Phuc, dans l’arrondissement de Hà Dông (Hanoï), vend des tableaux créés par des personnes handicapées à partir des petits morceaux de tissu.

>>Les parapluies de Van Phuc font tourner les têtes
>>La fête de la soie au village de Van Phuc
 

Une petite pièce avec des murs en verre, espace des expériences à Vun Art.


En venant au Centre de valorisation et de développement de la soie de Van Phuc dépendant du village homonyme dans l’arrondissement de Hà Dông (Hanoï), notre regard est attiré par une petite pièce avec des murs en verre. Des tableaux aux couleurs vives agrémentent ce lieu bucolique entièrement cerné de bambous.

Chaque jour, des handicapés viennent y travailler. Avec de simples morceaux de tissu en soie minutieusement découpés et collés, ils créent des tableaux originaux. Cet atelier s’appelle Coopérative Vun Art.

Le président de l'Association des personnes handicapées du district de Hà Dông (Hanoï), Lê Viêt Cuong, a partagé: "un  morceau de tissu  permet de créer des œuvres d'art. Ce sont de beaux tableaux colorés. Et une personne handicapée peut apporter sa créativité pour embellir la vie".

Ici, nous pouvons admirer des œuvres originales et écouter  M. Cuong retraçant le processus de fondation de la Coopérative Vun Art. Il y a sept ans, avant de la fonder, il était patron d’une entreprise de production d’animaux en peluche, qui employait également des handicapés. Il a eu l’idée d’utiliser des morceaux de tissu pour créer des tableaux. De plus, il a trouvé aussi que cet artisanat convenait  mieux aux capacités et à la santé des handicapés.

 

Les modèles en papier découpé.


"Étant aussi handicapé, je comprends  leurs difficultés. Dans la vie, personne ne veut devenir un fardeau pour sa famille et pour la société. Moi et mes employés handicapés, nous espérons apporter nos  qualités pour embellir la vie. Malgré notre handicap, personne ne se décourage. Et c’est ainsi que Vun Art a été fondée", a partagé Cuong.

"D'abord, je s'est rendu au domicile de chaque personne afin de les mobiliser pour mon projet. Bien  qu'à ce moment-là, je n’avais pas encore trouvé de débouchés pour nos produits, je créais toujours des conditions favorables en termes de logement ainsi que de condition de vie pour mes travailleurs dont la famille est loin de notre atelier", a-t-il déclaré. Il a aussi rencontré des peintres professionnels afin de comprendre les

Le président de l'Association des personnes handicapées du district de Hà Dông (Hanoï), Lê Viêt Cuong, a partagé: "un  morceau de tissu  permet de créer des œuvres d'art. Ce sont de beaux tableaux colorés. Et une personne handicapée peut apporter sa créativité pour embellir la vie".

 

Hoàng Thi Hâu, une des membres de la Vun Art.


Ici, nous pouvons admirer des œuvres originales et écouter  M. Cuong retraçant le processus de fondation de la Coopérative Vun Art. Il y a sept ans, avant de la fonder, il était patron d’une entreprise de production d’animaux en peluche, qui employait également des handicapés. Il a eu l’idée d’utiliser des morceaux de tissu pour créer des tableaux. De plus, il a trouvé aussi que cet artisanat convenait  mieux aux capacités et à la santé des handicapés.

"Étant aussi handicapé, je comprends  leurs difficultés. Dans la vie, personne ne veut devenir un fardeau pour sa famille et pour la société. Moi et mes employés handicapés, nous espérons apporter nos  qualités pour embellir la vie. Malgré notre handicap, personne ne se décourage. Et c’est ainsi que Vun Art a été fondée", a partagé Cuong.

"D'abord, je s'est rendu au domicile de chaque personne afin de les mobiliser pour mon projet. Bien  qu'à ce moment-là, je n’avais pas encore trouvé de débouchés pour nos produits, je créais toujours des conditions favorables en termes de logement ainsi que de condition de vie pour mes travailleurs dont la famille est loin de notre atelier", a-t-il déclaré. Il a aussi rencontré des peintres professionnels afin de comprendre les différentes techniques de peinture. Il les a ensuite enseignées aux membres de la Vun Art.

En particulier, la Vun Art a reçu le soutien de la peintre Dang Thi Khuê. Peu à peu, les premiers tableaux créés à partir de petits morceaux de tissus ont été achevées.

 

Un tableau créé par des personnes handicapées à partir des petits morceaux de tissu.


"La formation professionnelle des handicapés est beaucoup plus difficile. Parce qu'ils ne comprennent pas toujours l’harmonie des formes et couleurs…".

M. Cuong a cherché à diviser les membres de Vun Art en groupes. Un  crée les modèles de dessin (coq, porcs, images typiques de la vie paysanne, peintures de Dông Hô, Hàng Trông…). Un autre découpe les modèles en papier. D’autres découpent les petits morceaux de tissu à partir de ces modèles. Enfin, un dernier groupe colle ces morceaux sur la toile. Beaucoup d’œuvres sont inspirées des célèbres estampes populaires du village de Dông Hô. 

L’écoulement des produits de la Vun Art a rencontré de nombreuses difficultés. Au début, ils étaient seulement vendus dans le village de Van Phuc. Puis M. Cuong les a présentés à des librairies et des boutiques de souvenirs à Hanoï. Peu à peu, ces produits sont devenus très connus. Les  touristes étrangers les aiment bien, car ils véhiculent des images emblématiques de la culture du Vietnam.

 

Vun Art a récemment lancé sur le marché de nouveaux produits dont sacs.


Hoàng Thi Hâu, une des membres de la Vun Art : "Ici, j’ai un emploi stable avec un salaire mensuel d’environ un à 1,5 million de dôngs. Ce travail m’apporte  joie et espoir. Il m’aide aussi à surmonter un complexe d'infériorité".

Outre des tableaux créés à partir de  morceaux de tissu, Vun Art a récemment lancé sur le marché de nouveaux produits tels que sacs, puzzles, cartes postales… également en tissu… pour diversifier ses produits et élargir ses débouchés.

En visitant l’atelier, les touristes peuvent mieux comprendre le travail des artisans et même essayer de participer à la production avec eux. Et ils peuvent ainsi mieux apprécier les produits de Vun Art.

Texte et photos : Thu Huong/CVN
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Le tourisme vietnamien en bonne posture sur son marché national Depuis que la pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, le secteur du tourisme, qui a été gravement touché par l’épidémie, a pris des mesures pour se relancer, dans un premier temps, sur le marché intérieur.