28/09/2018 09:00
Le président iranien Hassan Rohani a déclaré jeudi 27 septembre que la 73e session de l'Assemblée générale de l'ONU et ses événements annexes avaient clairement prouvé l'isolement des États-Unis sur la scène internationale.

>>Rencontre entre Netanyahu et Sissi en marge de l'ONU
>>Mobilisation des pays pour soutenir la candidature du Vietnam au Conseil de sécurité
>>Choc frontal entre Trump et Rohani à l'ONU
 

Le président américain Donald Trump prend la parole lors de la 73e session de l'Assemblée générale de l'ONU tenue le 25 septembre.
Photo: AFP/VNA/CVN


M. Rohani a indiqué que le discours anti-Iran du président américain Donald Trump "ne lui avait rien rapporté", selon la chaîne Press TV. "Il n'a pas non plus réussi à imposer son programme anti-iranien pendant la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU", a-t-il affirmé, ajoutant que Washington avait cherché à utiliser son exercice de la présidence tournante du Conseil de sécurité pour isoler l'Iran, mais avait en fait provoqué "l'effet inverse".

La réunion du Conseil de sécurité de l'ONU s'est à la place transformée en une "intense démonstration de soutien" à l'accord multilatéral de 2015 sur le nucléaire iranien, que le gouvernement Trump a décidé de quitter au mois de mai, a indiqué M. Rohani.

S'exprimant mercredi 26 septembre pendant une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, M. Trump a déclaré que les États-Unis allaient imposer des sanctions "plus sévères que jamais" à l'encontre de Téhéran en novembre prochain.

L'accord sur le nucléaire iranien a été signé à Vienne en 2015 entre l'Iran et le "P5+1", c'est-à-dire les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU - Chine, France, Russie, Royaume-Uni et États-Unis - plus l'Allemagne. En mai, M. Trump a annoncé que Washington se retirait de cet accord phare. Depuis, le gouvernement Trump a imposé un certain nombre de sanctions contre l'Iran, et s'est engagé à en imposer de nouvelles en novembre.

En réponse à ce retrait, Federica Mogherini, haute représentante de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a annoncé lundi 24 septembre que l'UE allait mettre en place une structure légale destinée à faciliter les transactions financières légitimes avec l'Iran. Cette structure légale permettra aux entreprises européennes de continuer à commercer avec l'Iran de manière conforme aux lois de l'UE, et pourra être ouverte à d'autres partenaires extérieurs à l'UE, a précisé Mme Mogherini.

Mardi 25 septembre, M. Rohani a vivement critiqué les sanctions instiguées par les
États-Unis contre son pays, les qualifiant de "terrorisme économique". "La sécurité du monde est menacée par l'imprudence et le mépris des valeurs et des institutions internationales dont font preuve certains États", a insisté M. Rohani au cours du débat général de la 73e session de l'Assemblée générale de l'ONU.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.