16/08/2020 22:44
Des impacts du changement climatique seraient plus graves en Asie qu’ailleurs dans le monde, selon une récente étude menée par la société de conseil McKinsey.
>>Changement climatique : le Vietnam respecte sérieusement ses engagements
>>Changement climatique : anticiper, s’adapter…
>>Maisons anti-inondations, bouée de sauvetage des sinistrés

Le Vietnam risquera d'être l'un des pays asiatiques les plus affectés par le changement climatique, prévoit la Société de conseil McKinsey.
Photo: Minh Tri/VNA/CVN

Selon les prévisions, les pays émergeants en Asie comme le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam connaîtraient une hausse de l’humidité et de la température. Vers 2050, ces pays pourraient subir une perte de 8 à 13% du PIB national à cause des mauvais impacts des phénomènes dus au changement climatique.

McKinsey a aussi prévu que Hô Chi Minh-Ville pourrait subir une perte de 500 millions à un milliard de dollars dus à une importante inondation vers 2050.

D’après le directeur de McKinsey, Jonathan Woetzel, l’Asie doit faire face aux dangers du changement climatique et des impacts graves de COVID-19 sur la vie socio-économique. Alors, cette région doit jouer le rôle de la première ligne de mire dans le règlement de ces défis.

Selon les prévisions, vers la fin de cette année, McKinsey va publier une étude complète sur les défis climatiques en Asie du Sud-Est.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.