28/02/2017 18:43
D’après un rapport récent de la Banque asiatique de développement (BAD), à l’horizon 2030, l’investissement pour la construction d’infrastructures en Asie pourrait s’élever à plus de 26.000 milliards de dollars, soit en moyenne 1.700 milliards de dollars par an.
>>La BAD aide le Cambodge à améliorer les services publiques
>>La BAII et la BAD signent un mémorandum sur la coopération
>>La BAD accordera 60 millions de dollars au Cambodge pour moderniser les systèmes hydrauliques

La construction d’infrastructures bénéficie des priorités de la BAD.
Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Ayant pour le thème «Répondre aux besoins croissant d’infrastructures en Asie», le rapport de la BAD aborde les secteurs de l’énergie, la télécommunication, l’eau et l’environnement. Elle a également fait une estimation des activités et les services d’investissement, les futurs projets ainsi que les mécanismes d’assistance.

«Les plans d’infrastructures en Asie et en Asie-Pacifique nécessiteront des investissements considérable, excédants les budgets actuels. Les futurs projets favoriseront une croissance économique durable et les pays asiatiques s’adapteront mieux face aux changements climatique», a souligné le président de la BAD, Takehiko Nakao.

Lutter contre la pauvreté

La BAD s’intéresse aux projets énergétiques. Photo : Ngoc Hà/VNA/CVN

Le développement des infrastructures dans les 45 nations mentionnées dans ce rapport a rapidement enregistré des résultats encourageants, contribuant ainsi à la croissance socioéconomique et à la lutte contre la pauvreté.

Cependant, ces pays souffrent toujours d’un manque d’infrastructures qui touche certaines populations en Asie. En effet, plus de 400 millions d’habitants ne bénéficient pas d’accès au réseau électrique, 300 millions ne disposent pas d’eau courante, puis 1,5 milliard de personnes ne vivent pas dans des conditions hygiéniques optimales. De plus, selon la BAD, de nombreuses régions en Asie souffrent de l’absence de ports maritimes, de chemins de fer et d’axes routiers.

«La BAD s’engage à collaborer avec les pays membres pour le partage de la technologie et de la formation au service du développement d’infrastructures. Le secteur privé joue ainsi un rôle essentiel. Nous allons proposer des politiques prioritaires et des réformes visant à élaborer des projets publics et privés faisables», a précisé le président de la BAD.

Hoàng Phuong/CVN

La BAD fête son 50e anniversaire
 
La BAD, dont le siège principal est à Manille (Philippines), a pour objectif principal de réduire la pauvreté dans la région Asie-Pacifique en soutenant par ses actions la croissance économique et le développement durable.

Fondée en 1966, cette institution financière comprend 67 organisations, dont 48 sont situées en Asie-Pacifique. Ce mois-ci, la banque de développement régionale fête son 50e anniversaire.

L’année dernière, le total des assistances financières de la BAD s'est élevé à 27,2 milliards de dollars.
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Environ 94 millions de touristes dont 16 à 17 millions d’étrangers visés cette année Cette année, le secteur du tourisme vietnamien se fixe l’objectif d’accueillir 94 millions de voyageurs, dont 16 à 17 millions d’étrangers, et de réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars.