20/06/2018 15:01
Les représentants des pays membres de la conférence Asie-Europe (ASEM) ont partagé leurs expériences sur l’adaptation aux changements climatiques, lors de la conférence de l’ASEM sur le climat et le développement durable, ouverte mardi 19 juin dans la ville de Cân Tho.
>>Objectifs de lutte contre les catastrophes naturelles
>>Conférence de l'ASEM sur l’adaptation au changement climatique à Cân Tho
>>Une conférence sur le changement climatique aura lieu à Cân Tho

Conférence de l’ASEM sur le climat et le développement durable, ouverte mardi 19 juin dans la ville de Cân Tho. Photo: Tuân Son/QDND/CVN

Filip Kusmierski, expert sur la politique du changement climatique du ministère polonais de l'Environnement, a déclaré que la solution clé pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l'environnement était la recherche, le développement et la promotion de l'utilisation d'énergies propres comme l'énergie solaire, éoliene et géothermique.

Lors de la conférence, la Pologne a présenté un projet visant à améliorer la capacité des gouvernements et des parties concernées  afin de collecter, gérer, analyser et utiliser les données du secteur énergétique pour prendre des décisions et élaborer des plans d'action pour la croissance verte dans le développement urbain.

Selon Diji Chandrasekharan Behr, économiste pour les ressources  naturelle du Groupe de la Banque mondiale, une autre solution pour réduire les émissions de gaz à effet de serre est de stimuler l'utilisation durable et la résilience des ressources en terres agricoles.

Des inquiétudes sur la dégradation des sols

Des études récentes ont montré que la dégradation des terres agricoles était de plus en plus populaire dans de nombreuses économies de l’ASEM, y compris au Vietnam où plus de 50% des terres naturelles sont en risque d'érosion, menaçant l'équilibre écologique et le développement économique, a-t-elle indiqué.

L'économiste a souligné la nécessité d'utiliser des technologies avancées pour étudier la situation de dégradation et évaluer les impacts du changement climatique sur les terres agricoles et les changements d'utilisation des terres afin de construire des solutions pour utiliser efficacement et durablement les ressources agricoles dans chaque région.

Robbert Moree, conseiller stratégique au ministère néerlandais de l'Infrastructure et de la Gestion des eaux, pur sa part, a présenté une solution efficace pour répondre à l'élévation du niveau de la mer qui consiste à construire du sable naturel pour renforcer les plages. Il a déclaré que les Pays-Bas partageront des solutions et technologies pour faire face à l'élévation du niveau de la mer avec les villes dans des deltas du monde entier, y compris la ville de Cân Tho dans le delta du Mékong.

Elaine Joyce Borejon, experte de la Commission des changements climatiques des Philippines, a déclaré que les Philippines sont aussi l'un des pays les plus vulnérables aux impacts du changement climatique, en particulier l'élévation du niveau de la mer.

Le Vietnam figure parmi les pays les plus touchés par les changements climatiques.
Photo : Minh Duc/VNA/CVN

Les Philippines ont élaboré des scénarios de changements climatiques et d'élévation du niveau de la mer qui permettent aux ministères, secteurs et localités d'agir, a-t-elle dit, ajoutant que le pays a également réalisé des évaluations des risques climatiques pour chaque région. Les pays devraient combiner la réponse au changement climatique dans leurs politiques de développement, a-t-elle déclaré.

Le Vietnam est considéré comme l'un des pays les plus touchés par le changement climatique. En particulier, la région du delta du Mékong est l'un des trois deltas les plus vulnérables au relèvement du niveau de la mer, avec le delta du Nil en Égypte et le delta du Gange au Bangladesh.

La conférence de l’ASEM est l'un des événements interrégionaux les plus importants sur le changement climatique et le seul de l'ASEM organisé par le Vietnam en 2018. Il s’agit aussi de la première initiative de l’ASEM dans la 3e décennie de coopération dans la résilience au changement climatique.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.