05/05/2018 16:18
Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales de 13 pays de l’Asie du Sud-Est et de l’Est se sont engagés vendredi 4 mai à maintenir la vigilance et à poursuivre les efforts afin de prévenir les menaces pour l’économie mondiale.
>>ASEAN+3 devrait enregistrer une croissance de 5,4%
>>ASEAN+3 est une base solide pour la Communauté économique de l'Asie de l'Est
>>Le 32e Sommet de l'ASEAN se clôt sur un succès à Singapour
>>L'Asie du Sud-Est face aux menaces du terrorisme et des cyberattaques

Construction automobile à Hiroshima au Japon. Photo: EPA/VNA/CVN

Dans une déclaration publiée après la réunion de l’ASEAN+3 tenue en marge de la conférence annuelle de la Banque asiatique de développement (BAD) à Manille aux Philippines, les représentants des 13 pays ont indiqué que le protectionnisme, les tensions géopolitiques et le resserrement plus rapide que prévu des conditions financières mondiales, rendaient le rétablissement économique moins durable.

L’ASEAN+3 comprend les 10 pays membres de l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est), la Chine, le Japon et la République de Corée.

Le 3 mai, le bureau de recherche macroéconomique ASEAN+3 (AMRO) a publié un rapport intitulé "ASEAN+3 Regional Economic Outlook 2018" qui prévoit que cette région devrait enregistrer cette année une croissance de 5,4% et de 5,2% en 2019.

Cependant, selon Dr. Hoe Ee Khor, économiste en chef de l’AMRO (ASEAN+3 Macroeconomic Research Office), vu les risques de durcissement de la situation financière mondiale et le protectionnisme commercial, il serait prudent que les décideurs politiques accordent la priorité à la stabilité financière.

Le rapport de l’AMRO indique que malgré une demande intérieure résiliente et une demande extérieure plus forte pour les exportations, la région est confrontée à deux risques à court terme: un resserrement plus rapide que prévu des conditions financières mondiales en raison de l’augmentation des taux d’intérêt; et une escalade des tensions commerciales mondiales.

Pour renforcer la résilience, l’AMRO souligne que la politique fiscale peut jouer un rôle plus important dans le soutien de la croissance et que la politique marcroprudentielle peut contribuer à garantir la stabilité financière.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.