16/06/2021 17:58
Le ministère de la Défense de Singapour a annoncé qu'un nouveau centre d'information et de cybersécurité de l'ASEAN serait mis en place à Singapour pour un meilleur échange d'informations entre les ministères de la Défense des pays membres afin de lutter contre les menaces de cybersécurité et la désinformation.
>>Le Centre de recherche sur l’ASEAN basé à Singapour distingué
>>Le PM japonais au 33e Sommet de l'ASEAN à Singapour
>>Le Premier ministre part pour le 33e Sommet de l’ASEAN à Singapour

Le ministre de la Défense de Singapour, Ng Eng Hen.
Photo : VNA/CVN

Le ministère singapourien de la Défense a déclaré que le centre d'information et de cybersécurité de l'ASEAN renforcerait le réseau de cyberdéfense de l'ASEAN dans la promotion des échanges, de l'interaction et de la coopération en matière de cybersécurité dans la région. La création du centre a été approuvée lors de la 15e réunion des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM 15) qui s'est tenue virtuellement le 15 juin.

Lors de l'ADMM 15, les ministres de la Défense des pays membres de l’ASEAN ont adopté une déclaration réaffirmant l'engagement à faire face aux menaces transfrontalières émergentes dans la région, telles que celles liées à la sécurité maritime, à la lutte contre le terrorisme et à la cybersécurité, entre autres. En outre, ils ont convenu de renforcer la coopération régionale pour une reprise économique rapide et forte après la pandémie de COVID-19.

L'ADMM 15 a également approuvé la proposition de Singapour d'accueillir une réunion des ministres de la Défense de l'ASEAN et de ses partenaires (ADMM+) sur la lutte contre les menaces chimiques, biologiques et radiologiques en 2022.

VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.