11/09/2015 17:27
Les dirigeants des agences consulaires et de gestion des affaires d’immigration des pays membres de l'ASEAN se sont engagés ​à une coopération plus étroite pour lutter contre les crimes transnationaux, dont l'immigration clandestine et la traite humaine.
>>L'AIPA devient un mécanisme d'assistance importante à l'ASEAN

Cet engagement a été fait lors de la 19e réunion des directeurs généraux des Départements de l’immigration et des chefs des divisions des affaires consulaires des ministères des Affaires étrangères de l’ASEAN (DGICM 19), les 9 et 10 septembre à Phnom Penh, au Cambodge.

L'ASEAN a convenu de renforcer la coopération dans la gestion des frontières afin de juguler l’immigration ​clandestine, la​ traite humaine et le trafic de main-d'œuvre. Photo : AFP/VNA/CVN

"Les délégués ont discuté de la situation de l'immigration ​clandestine et de la possibilité d'établir un groupe chargé de mission spéciale ou un groupe d'experts sur la lutte contre la traite humaine", a annoncé lors de la cérémonie de clôture de cette réunion le général Sok Phal, directeur général du Département général de l’immigration relevant du ministère cambodgien de l’Intérieur. 

Ils ont convenu de renforcer la coopération dans la gestion des frontières afin de juguler l’immigration ​clandestine, la​ traite humaine et le trafic de main-d'œuvre.

Pour rappel, l'ASEAN regroupe dix pays membres que sont le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Lâm Dông propose un nouveau code de conduite du tourisme Le Département de la culture, des sports et du tourisme de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), vient de présenter son nouveau code de conduite du tourisme.