10/08/2018 11:12
À l’occasion du 51e anniversaire de la fondation de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), le New Straits Times a publié le 8 août un article intitulé "Preparing Asean for the next phase".
>>Les officiels font le point sur les préparatifs du WEF ASEAN
>>Le 51e anniversaire de la fondation de l'ASEAN célébré au Mexique
>>Le président birman appelle à des efforts dans l’édification de la communauté de l'ASEAN

Dans cet article, l’auteur, Ahmad Rozian Abd Ghani, directeur général du secrétariat national ASEAN - Malaisie (AMNS) relevant du ministère malaisien des Affaires étrangères, a rappelé la fondation de l’ASEAN le 8 août 1967 et son objectif de garantir la paix, la sécurité, la stabilité et la prospérité à l’Asie du Sud-Est. Selon lui, la création de la Communauté de l’ASEAN en 2015 marque un nouveau jalon dans la construction du bloc régional. Sur le plan économique, l’ASEAN jouit d'un grand marché avec une population de 635 millions de personnes et un PIB total de 2.600 milliards de dollars.

En matière politique, depuis plus d’un demi-siècle, l’ASEAN a travaillé avec des partenaires hors de la région concernant divers problèmes d’intérêt commun, à travers des cadres diplomatiques au sein desquels elle joue un rôle directeur comme l’ASEAN+3, le Sommet d’Asie de l’Est (EAS), le Forum régional de l’ASEAN (ARF)… En 2015, l’ASEAN a adopté une Vision pour 2025. Ce programme définit les objectifs du bloc régional pour 2025 afin d’accélérer son développement dans tous les domaines et d’édifier une ASEAN axée sur les peuples.

Ahmad Rozian Abd Ghani a affirmé que la Malaisie continuerait à placer l’ASEAN au cœur de sa politique diplomatique. La Malaisie est convaincue qu’avec le soutien et les engagements de tous ses membres, l’ASEAN deviendrait puissante et surmonterait les défis auxquels elle est confrontée.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.